Aller au contenu
BANGKOK 21 April 2019 23:51
Le Modérateur

Accusé de charcutage de circonscriptions, Prayut s'énerve contre les médias

Recommended Posts

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha s'est fâché vendredi contre les politiciens qui se sont plaints du manque d'équité de la nouvelle carte électorale, affirmant que leur sort dépend du jugement des électeurs et non de la forme des circonscriptions.


Il a pris la parole alors qu'il présidait une réunion d'un comité de stratégie nationale vendredi.


À un moment donné, le général Prayut a semblé perdre son sang froid lors de la réunion, utilisant une obscénité.
"Les médias à l'extérieur n'arrêtent pas de me harceler au sujet de la démarcation des circonscriptions ...? M ********. Est-ce qu'ils [les politiciens] vont mourir de ce découpage électoral ?"

Il faut rappeler qu'en raison de la censure permanente, les journalistes ne critiquent jamais la junte et que le harcèlement dont parle Prayut n'existe pas, il est victime de sa propre hyper susceptibilité.


"Les choses se feront selon les règles. Je ne sais rien à ce sujet [la démarcation des circonscriptions]", a déclaré le Premier ministre.
Il a dit que le redécoupage est basé sur la nouvelle démographie dans chaque circonscription par rapport aux élections précédentes.


"Dans quelle mesure les choses ont-elles changé au cours des quatre ou cinq dernières années? Mais ils ressassent toujours les mêmes vieilles histoires. Peu importe la façon dont les circonscriptions sont modifiées, si les gens ne vous choisissent pas, vous ne gagnerez pas. Laissons-les faire leur choix." , a déclaré le général Prayut.


"Peu importe la façon dont les circonscriptions sont divisées ou le parti auquel vous appartenez. Si le peuple ne vote pas pour vous, c'est fini. Ne méprisez pas les gens", a-t-il déclaré.


Le porte-parole du gouvernement, Buddhipongse Punnakanta, a déclaré par la suite que le Premier ministre s'était excusé pour avoir utilisé un langage impoli.


Les opinions des politiciens sont partagées depuis l'annonce par la Commission électorale (CE) des nouvelles limites des circonscriptions électorales. De nombreux partis politiques majeurs ont critiqué le nouveau découpage qui donneraient un avantage inéquitable à un parti pro-régime. On ne sait pas sur quelles données tangibles, les partis se basent pour affirmer cela.


L'ordonnance n ° 16/2018 du NCPO permet à la CE de modifier les limites des circonscriptions jusqu'au 11 décembre, date à laquelle le projet de loi sur l'élection des députés entrera en vigueur, ce qui est beaucoup plus tard que prévu.


Certains politiciens et observateurs ont qualifié cette intervention de tentative d'ingérence du régime dans le processus de préparation du scrutin afin de diviser les circonscriptions électorales pour favoriser le parti pro-régime, Palang Pracharath (PPRP) dirigé par le ministère de l'Industrie. Uttama Savanayana.


Le PPRP a clairement indiqué qu'il soutiendrait le Premier ministre Prayut Chan-o-cha dans toute tentative de reconquérir le poste de Premier ministre après le scrutin.


Abhisit Vejjajiva, dirigeant du parti démocrate, s'est prononcé vendredi contre le changement de tracé, affirmant que les nouvelles frontières sont injustifiées et portent atteinte à la crédibilité de la CE et au processus électoral lui-même.
M. Abhisit a déclaré que plusieurs circonscriptions n'avaient pas été redéfinies conformément à la loi, mais que rien ne pouvait être fait à ce sujet, car la CE s'est vu accorder l'immunité par ordonnance du NCPO (junte).


Il a donné l'exemple de Sukhothai où le nombre total de députés n'a pas été changé mais où un district, Kong Krailat, a été divisé pour avoir maintenant quatre députés. Abhisit n'explique pas en quoi, le fait que Kong Krailat ait 4 député apportera un avantage au parti de la junte, sachant que les électeurs surprennent souvent.
"Je dois informer la population de ce comportement. Je pense que les gens désapprouveront ceux qui prennent un avantage aussi injuste sur les autres", a déclaré M. Abhisit.


Le vice-Premier ministre Prawit Wongsuwon a affirmé hier que le NCPO n'avait aucune influence sur les décisions de la CE. Il a ajouté que l'ordre du NCPO avait simplement été émis pour traiter des plaintes concernant le processus.
Le président de la Commission, Ittiporn Boonpracong, a répété que les circonscriptions avaient été redessinées conformément à la section 27 du projet de loi sur l'élection des députés et a écarté les critiques selon lesquelles la nouvelle carte avait été dessinée au bénéfice du PPRP.

 

 

 

Lors de la même réunion, le général Chan-o-cha a rappelé que quelque soit le gouvernement élu, il devrait mener la politique définie par la junte appelée "stratégie nationale à 20 ans" et qui a maintenant force de loi.

 

PNPOL611130001000801.jpg.ef36f564dc2fe990122e6127cee68170.jpg.bf3593341e74b763f2612d0d84edb75a.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×