Aller au contenu
BANGKOK 16 February 2019 17:15
Le Modérateur

Campagne lancée pour destituer des membres de l’agence anti-corruption

Recommended Posts

Un activiste anti-corruption a lancé une campagne en faveur de la destitution de cinq membres de l'agence nationale anti-corruption ayant exempté le vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan de poursuites dans le scandale des montres de luxe.
 

Srisuwan Janya, secrétaire général de l'Association pour la protection de la Constitution thaïlandaise, a exhorté hier le président de la Commission nationale anticorruption (NACC), Watcharapol Prasarnrajkit, d' "envisager ce qu'il devait faire" pour assumer la responsabilité de ce qu'il a décrit comme la «perte de confiance du public» en l'agence.

Watcharapol n'avait pas participé au vote à la suite de critiques concernant un conflit d’intérêt puisqu'il était un ancien subordonné du général.

Les autres membres de la NACC, composé de neuf membres, ont voté jeudi à cinq voix contre trois, exonérant Prawit. Un vote contraire aurait ouvert une enquête contre le général pour possession d'un grand nombre de montres de luxe non signalée à l'agence anti-corruption, ce qui est contraire à la loi. La décision a été critiquée par beaucoup.

La NACC a déclaré avoir constaté que les montres - d'une valeur totale de plus de 20 millions de Bt - appartenaient à un ami décédé de Prawit, comme l'avait initialement déclaré le ministre.

Hier, dans le district de Bang Khen à Bangkok, Srisuwan a lancé sa campagne visant à destituer cinq membres de la NACC.

Son objectif est de collecter au moins 20 000 signatures pour lancer le processus de destitution, comme le permet la Constitution. Srisuwan a déclaré qu'il espérait atteindre ce nombre d'ici deux semaines.

La charte donne aux citoyens rassemblant le soutien d’au moins 20 000 électeurs le droit de demander au président de l’Assemblée nationale de poursuivre en justice tout membre de la NACC qui «accomplit délibérément des tâches contraires à la Constitution ou ne respecte pas les normes éthiques ».

Si l’accusation est jugée fondée, l’affaire sera renvoyée vers la Cour suprême.

 

Par ailleurs, le secrétaire général de la Commission électorale (CE), Jarungvith Phumma, a refusé hier de confirmer ou de démentir toute idée selon laquelle les prochaines élections générales pourraient être reportées en raison de retard dans l'impression des bulletins de vote.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1075412-campaign-launched-to-impeach-nacc-brass/

 

imageproxy_php.jpg.4fbbf054f82ea4489b4320f01ac1d568.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×