Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 12:07
Le Modérateur

Les autorités consulaires françaises de l'île de Phuket ont émis une alerte rage sur l'île

Recommended Posts

En Thaïlande, sur l'île de Phuket, les autorités consulaires françaises ont émis une alerte rage pour la zone de Chalong en relatant les propos du chef du Bureau du développement de l'élevage à Phuket, qui a annoncé que Baan Na Yai, Moo 4 à Chalong avait été désigné zone d'épidémique après la découverte d'un cas de rage chez un chien. 

Une zone de contrôle de la rage a été décrétée du 17 janvier au 16 février, dans le secteur entourant Moo 4 à Chalong :

  • au nord jusqu'à Baan Ketho, Moo 7 à Kathu.
  • au sud jusqu'à Baan Bang Kontee, Moo 5 à Rawai.
  • à l'est jusqu'à Baan Borea, Moo 6 à Wichit.
  • à l'ouest jusqu'au temple de Karon, Moo 1 à Karon.

froala_uploads%2F1549190738667-Capture+d%E2%80%99e%CC%81cran+2019-02-03+a%CC%80+11.08.25.png

L'Office provincial de l'élevage de Phuket a annoncé le 28 janvier qu'il allait lancer un projet visant à vacciner les chiens errants contre la rage, tout en retirant les chiens agressifs des rues à la suite de l'attaque perpétrée 27 janvier contre un garçon de 7 ans.

Vu le nombre croissant de décès par la rage en Thaïlande, il devient de plus en plus licite de discuter du vaccin anti rabique avant un voyage dans le royaume, d'autant plus qu'il serait en conditions aventureuses. Il est rappelé que le vaccin pré-exposition ne dispense pas d'une revaccination post exposition, mais cela :

  • allège le protocole vaccinal post-exposition
  • permet de gagner un peu de temps pour effectuer les vaccins
  • dispense de l'injection de gammaglobuline pas très agréable...

Rappels sur la rage

La rage est une maladie mortelle si elle n'est pas traitée à temps. Le traitement préventif de la rage humaine est très efficace s'il est administré rapidement après le contact avec l'animal porteur.

La contamination de l'homme se fait exclusivement par un animal au contact de la salive par morsure, griffure, léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse (œil, bouche). L'animal peut devenir contagieux 15 jours avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie et il le reste jusqu'à sa mort. Si l'animal est en vie et ne présente pas de symptômes après une période d'observation de 15 jours à partir de la date d'exposition (morsure ou autre exposition), il n'a pas pu transmettre la rage à la personne mordue.

Pour réduire le risque de contracter la rage, il est recommandé d'éviter tout contact avec des animaux domestiques, des chauves-souris ou avec des mammifères sauvages.

En cas de morsure, de griffure ou de léchage sur une plaie :

  • Il est impératif d'effectuer un nettoyage de la plaie à l'eau et au savon pendant 15 minutes, rinçage, application d'un antiseptique iodé ou chloré, sont indispensables pour limiter le risque infectieux.
  • Il faut ensuite consulter un médecin qui décidera de la nécessité d'un traitement antirabique vaccinal et de l'administration d'immunoglobulines spécifiques antirabiques, en l'absence de vaccination préventive.

La vaccination préventive peut être recommandée pour les expatriés et voyageurs à risque (randonneurs, enfants, cyclistes, spéléologues, sujets ayant des contacts avec les animaux). La vaccination préventive ne dispense pas d'un traitement curatif, qui doit être mis en œuvre le plus tôt possible en cas d'exposition avérée ou suspectée, mais elle simplifie le traitement et dispense du recours aux immunoglobulines, qui ne sont pas toujours disponibles dans les pays en développement.

Pour le voyageur, des informations détaillées sont disponibles sur les sites Mesvaccins.net ou Medecinedesvoyages.net.

Source : Autorités consulaires françaises de l'île de Phuket ; site Thaïlande-guide.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×