Aller au contenu
BANGKOK 27 June 2019 00:08
Le Modérateur

Non, le traitement des réfugiés ne s'est pas amélioré. Le footballeur Bahreïni encore enchaîné ce matin au tribunal

Recommended Posts

 

BANGKOK (Reuters) - Hakeem Al Araibi, un footballeur bahreïni emprisonné en Thaïlande qui a fui son pays et a le statut de réfugié en Australie, est arrivé lundi devant un tribunal thaïlandais, les pieds enchaînés, pour répondre à une demande d'extradition de Bahreïn.

Des reporters, des militants et des responsables, notamment l'ambassadeur australien en Thaïlande, Allan McKinnon, ont attendu pour saluer Araibi, qui a été conduit au tribunal en uniforme de prison beige.

"Ne m'envoyez pas à Bahreïn", a déclaré le footballeur, qui affirme être exposé à la persécution et à la torture s'il est renvoyé.

Araibi, qui avait fui Bahreïn en 2014 avant d'obtenir la résidence permanente en Australie, où il jouait pour Pascoe Vale, un club de football de deuxième rang à Melbourne, a été arrêté alors qu'il était en lune de miel à Bangkok en novembre sur la notification d'Interpol publiée à la demande de Bahreïn.

L'ancien capitaine de football australien Craig Foster, qui a fait campagne dans le monde entier pour la libération d'Araibi, était également à la cour pour montrer son soutien au réfugié bahreïni.

"Votre femme vous envoie tout son amour, l'Australie est avec vous, mon pote", a crié Foster à Araibi qui a salué ses partisans. "Reste fort, Hakeem."

La semaine dernière, un procureur thaïlandais a soumis à la cour la demande d'extradition de Bahreïn, affirmant que celle-ci montrait qu'Araibi avait commis un acte criminel et devait donc être extradé.

Araibi a été condamné pour avoir vandalisé un commissariat de police à Bahreïn et condamné à 10 ans de prison par contumace.

Il nie avoir commis un acte répréhensible, affirmant qu'il disputait un match de football télévisé au moment du prétendu vandalisme.

"Hakeem dira à la cour qu'il ne retournera pas à Bahreïn", a déclaré son avocat, Nadthasiri Bergman, à l'agence Reuters avant l'audience de lundi, ajoutant que le tribunal fixerait ensuite la date de la prochaine audience.

"Nous ne sommes pas inquiets parce que nous avons des preuves montrant qu'il ne devrait pas être envoyé à Bahreïn."

Les procédures judiciaires relatives à l'extradition d'Araibi "prendront des mois", a déclaré Chatchom Akapin, un responsable du bureau du procureur général thaïlandais.

https://forum.thaivisa.com/topic/1082352-feet-shackled-bahraini-footballer-arrives-at-thai-court-to-fight-extradition/

Le fait d’enchaîner les prisonniers est contraire à la loi thaïlandaise et pourtant les autorités continuent de le faire. De plus, Araibi n'est pas un criminel aux yeux de la communauté internationale puisqu'il possède officiellement le statut de réfugié.

 

2019-02-04T035125Z_1_LYNXNPEF13064_RTROPTP_4_THAILAND-BAHRAIN-REFUGEE.JPG.f71c0ef60a4c3ac9a59614106ac5a5c5.JPG.d6e0165f40e624a1797f448e43d0a9ee.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×