Aller au contenu
BANGKOK 21 September 2019 23:04
Le Modérateur

L’idylle entre Airbus et la Thaïlande se concrétise

Recommended Posts

 

L’INCERTITUDE sur la situation politique en Thaïlande ne semble pas être partagé par les investisseurs français du secteur aéronautique, qui ont exprimé leur confiance dans la volonté du Royaume de devenir une plaque tournante régionale pour la maintenance, la réparation et la révision d’aéronefs (MRO, sigle souvent employé dans cet article).

Le constructeur aéronautique européen Airbus, qui s’est installé pour la première fois en Thaïlande il y a plus de 40 ans, a déclaré que le secteur des MRO offrait un potentiel énorme pour les années à venir.

Airbus et la compagnie nationale thaïlandaise Thai Airways International ont lancé en juin dernier une joint-venture pour les installations de MRO de l'aéroport d'U-tapao, dans le cadre d'un accord signé en France par le chef de la junte Prayut Chan-o-cha.

L’installation de MRO d’U-tapao fait partie de la stratégie du corridor économique de l’Est du gouvernement militaire et bénéficie du ferme soutien du monde des affaires, qui a appelé à sa poursuite après les élections du 24 mars.

«Nous sommes impatients car la Thaïlande a un potentiel important pour le développement de l’industrie aéronautique, compte tenu de sa chaîne d’approvisionnement éprouvée dans les industries automobile et électronique», a déclaré Sihasak Phuangketkeow, ancien ambassadeur de Thaïlande en France, dans un entretien avec The Nation. Sihasak a participé à la conclusion de l’accord l’année dernière et est désormais conseiller du projet CEE.

Le MRO constituera un élément clé de l'industrie aéronautique dans l'Asean, étant donné que de nombreuses compagnies aériennes ont renforcé leur flotte avec de nouveaux avions et que ces avions ont besoin de maintenance, a déclaré Cédric Post, de l'Association française de l'industrie aérospatiale. .

Les compagnies aériennes à croissance rapide comme AirAsia et Vietjet continuent d’acquérir des avions, ce qui nécessitera des travaux de maintenance et des révisions dans les prochaines années, a ajouté Post.

Les flottes en service dans la région Asie-Pacifique passeront de 6 900 avions à plus de 20 000 au cours des 20 prochaines années, selon Airbus.

Alors que d'autres membres de l'Asean, dont Singapour, sont présents sur le marché de la MRO depuis longtemps, la Thaïlande a aussi sa place en raison de son expérience en matière automobile et électronique, a déclaré Post.

Singapour manque de terrain et coûte cher, tandis que l’aéroport thaïlandais U-tapao est suffisamment grand pour desservir les opérations et son agrandissement est en cours, a-t-il déclaré.

Le centre de MRO d'U-tapao sera l'un des plus modernes et des plus étendus de la région, a déclaré Joost van der Heijden, responsable du marketing chez Airbus.

«Nous intégrerons les dernières technologies numériques, des ateliers de réparation spécialisés et un centre de formation à la maintenance», a-t-il ajouté. «Pour Airbus, notre protocole d’entente avec THAI est une occasion d’innover et de montrer la voie dans le secteur de l’aérospatiale.»

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le centre de MRO d'U-tapao offrira une maintenance lourde et systématique à tous les types d'avions gros-porteurs.

Airbus et THAI travaillent toujours sur les derniers détails de la transaction, tout en s'associant déjà pour répondre aux exigences de la MRO.

En janvier, Airbus et le Centre de formation à l’aviation civile thaïlandaise (CATC) ont signé un protocole d’accord relatif à des projets de développement et de mise en œuvre de formations à la maintenance et de cours de formation de pilotes dans le pays.

L’objectif est de soutenir le développement de l’industrie aéronautique du pays en contribuant à assurer une formation constante de pilotes, ingénieurs et mécaniciens pour les compagnies aériennes et les centres de MRO de Thaïlande.

Airbus a commencé à travailler avec le CATC sur des cours de formation de base à la maintenance, qui pourraient être étendus et inclure également des cours de formation au pilotage.

«Le principal défi [pour le secteur aéronautique] est de faire face à la croissance et de former tous les techniciens et ingénieurs requis. Airbus est convaincu que le CATC, avec l'aide et la coopération d'Airbus, sera en mesure de relever ce défi », a déclaré van der Heijden.

https://forum.thaivisa.com/topic/1084881-airbus-poised-for-take-off-in-thailands-mro-hub/

 

imageproxy_php.thumb.jpg.fcac52bbac8f8929b7790c69a3b5fffe.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×