Aller au contenu
BANGKOK 12 November 2019 08:08
Le Modérateur

La Thaïlande demande l'aide d'Interpol contre un Grec qui aurait tué son épouse thaïlandaise à Phuket

Recommended Posts

Notice rouge d'Interpol pour un suspect grec concernant le meurtre d'une esthéticienne à Phuket

PHUKET: La police de Cherng Talay a demandé à Interpol d'émettre une notice rouge pour l'arrestation du ressortissant grec Dimitrios Chairopoulos, âgé de 42 ans, recherché pour le meurtre de Niramon Aewkaew, esthéticienne à Phuket.

 

La demande a été présentée hier à Bangkok à la Division des affaires étrangères de la police et au bureau du Procureur par le chef de la police de Cherng Talay, le colonel Serm Kwannimit.

"Je souhaite que la police royale thaïlandaise demande à Interpol d'émettre une notice rouge pour l'arrestation de Chairopoulos", a ajouté le colonel Serm.

La demande de notice rouge d'Interpol suit un avis de la Cour provinciale de Phuket, lundi 18 février, qui a émis un mandat d'arrêt contre Chairopoulos, a expliqué le col Serm.

Ce mandat d’arrêt a été lancé après que Chairopoulos a été vu en train de quitter la chambre d’un hôtel à Bang Tao où le corps de Mme Niramon a été retrouvé samedi 16 février.

Mme Niramon, âgée de 43 ans, originaire de Phattalung, avait été battue à mort.

Lorsque sa sœur a découvert le corps de Mme Niramon, ses mains et ses pieds étaient toujours liés et elle avait un tissu noir dans la bouche.

La police a confirmé qu'elle attendait les résultats d'un examen post mortem pour déterminer si Mme Niramon avait été agressée sexuellement.

Le Col Serm a confirmé au Phuket News que Mme Niramon et Chairopoulos étaient mariés au moment de son décès.

«Leur mariage a été enregistré au bureau de district de Thalang en 2017», a-t-il déclaré.

Toutefois, le col Serm a également noté qu'un an auparavant, en 2016, Mme Niramon avait déposé plainte au commissariat de police de Cherng Talay. Elle affirmait que Chairopoulos, dans une crise de jalousie, avait menacé de la tuer si elle le quittait.

Quoi qu’il en soit, Mme Niramon a épousé Chairopoulos l’année suivante.

Le col Serm a déclaré que la police avait obtenu des images de vidéosurveillance montrant le couple quittant la chambre dans l'après-midi du 11 février - la dernière fois que Mme Niramon a été vue en vie.

Le couple est rentré dans la chambre ce soir-là, mais on a vu Chairopoulos quitter à nouveau la chambre, cette fois, seul, a expliqué le col Serm.

Chairopoulos aurait quitté le pays par l'aéroport international de Phuket à 22h14 le même soir.

"Il avait acheté un billet de Phuket à Dubaï", a déclaré le Col Serm.

Selon les registres d'immigration de Phuket, Chairopoulos a embarqué à bord du vol Emirates EK0379 à destination de Dubaï, partant de Phuket à 2 heures du matin.

«Nous travaillons à faire en sorte que Chairopoulos soit arrêté», a déclaré le Col Serm.

«Nous avons demandé à l'ambassade de Grèce à Bangkok de coopérer pour l'arrêter. Nous leur avons déjà envoyé une copie du mandat d'arrêt », a-t-il ajouté.

Toutefois, à ce stade, on ne sait pas ce que fera l'ambassade grecque, a-t-il noté.

https://forum.thaivisa.com/topic/1085431-interpol-red-notice-sought-for-greek-suspect-over-phuket-beautician-murder/

Dimitrios au guichet de l'immigration alors qu'il quitte Phuket

1550659324_1-org.jpg.f49ccf8e082c7a87207f070885eecf88.jpg.8d0418bf02cb63cbae5ccaeb4e5f366d.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×