Aller au contenu
BANGKOK 21 October 2019 05:41
Le Modérateur

"Non à une augmentation de 2 bahts par jour", disent certains patrons en colère

Recommended Posts

Les exportateurs en colère contre le projet d'augmentation du salaire minimum journalier
 

Les entreprises liées à l'EXPORT dans plus de 40 provinces s'opposent vivement au projet d'augmentation du salaire minimum journalier.


Le Conseil national des transitaires thaïlandais et l’Association des fabricants thaïlandais de produits alimentaires ont averti que l’augmentation du salaire minimum journalier effrayerait les investisseurs étrangers et profiterait principalement aux travailleurs migrants (sic).

«Les travailleurs thaïlandais bénéficieront à peine de l’augmentation des salaires, car la plupart des Thaïlandais sont suffisamment qualifiés et gagnent plus que le salaire minimum», a déclaré hier le vice-président de la Chambre de commerce thaïlandaise, Sanan Ang-ubolkul.

Il s'exprimait en réponse aux informations selon lesquelles les autorités envisageaient de proposer une augmentation du salaire minimum comprise entre 2 et 10 bahts par jour (1 à 6 euros par mois).

"Les exportateurs de plus de 40 provinces souffrent déjà d'un baht fort et espèrent que le salaire minimum journalier restera le même", a déclaré Sanan.

Il existe actuellement sept taux de salaire minimum quotidiens - 308 thb à Yala, Pattani et Narathiwat; 310 thb dans 22 provinces; 315 thb dans 21 autres; 318 bahts dans sept provinces; 320 thb dans 14 provinces, dont Khon Kaen et Ubon Ratchathani; 325 thb dans sept provinces, dont Bangkok et Samut Prakan; et 330 ailleurs. Le salaire minimum journalier moyen s’élève à 315,9 Bt.

Sanan a déclaré que la Chambre de commerce thaïlandaise rassemblait des informations à présenter aux parties concernées pour examen.

La semaine dernière, les syndicats ont exhorté le Comité central des salaires à fixer le salaire minimum journalier à 360 thb à partir du 1er avril. Toutefois, le ministère du Travail a insisté pour que tous les avis des parties concernées soient examinés avant que le Comité des salaires puisse prendre sa décision finale le mois prochain.

Visit Limlurcha, vice-président du Conseil des transitaires et président de la Thai Food Processors ’Association, a déclaré que la Thaïlande devrait se concentrer davantage sur le développement des compétences plutôt que sur l’augmentation du salaire minimum journalier.

«Par exemple, les maçons gagnent près de 1 000 Bt par jour, soit bien plus que ce qu'un homme qui porte des sacs de ciment (un coolie) reçoit. C’est un moyen d’augmenter les salaires des travailleurs », a-t-il déclaré.

Sanan a également suggéré que les organismes publics compétents discutent des projets de relance des salaires journaliers avec le secteur privé au moins un an avant leur mise en œuvre, car cela affecte leur coût de fonctionnement.

http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30364751

b5864ec0050e3e3b5ffcb39dccc07c37.thumb.jpeg.abc6ce52afbce7f031a615e30de2944a.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×