Aller au contenu
BANGKOK 18 November 2019 14:19
Le Modérateur

TGV : La Chine et la Thaïlande d'accord pour dire qu'il n'y a aucun accord

Recommended Posts

Les autorités thaïlandaises et chinoises n'ont pas trouvé de terrain d'entente sur un contrat qu'elles étaient censées signer dans le cadre du projet de train à grande vitesse sino - thaï lorsqu'elles se sont rencontrées à la fin du mois dernier, a déclaré lundi le ministre des Transports, Arkhom Termpittayapaisith.


Connu sous le nom de "Contrat 2.3", il concerne la section de 252,5 km de Bangkok à Nakhon Ratchasima.


Le contrat, qui comprenait les voies, le système électrique, les machines, l’achat de wagons et la formation, était à l’ordre du jour de la réunion entre les autorités thaïlandaises et chinoises à Beijing du 27 février au 1er mars.


M. Arkhom a déclaré que le contrat n'avait pas encore été signé et que des pourparlers supplémentaires étaient nécessaires, ajoutant que le document devrait être signé le mois prochain.


Le ministre a déclaré que la valeur du contrat avait été augmenté de 7 milliards de bahts pour atteindre 45 milliards de bahts, mais que les Chinois souhaitaient obtenir encore plus d'argent.


La période de garantie doit également être discutée, a-t-il déclaré.


La Thaïlande adhère à la norme internationale de garantie de deux ans, tandis que la Chine, qui n'a proposé qu'un an, demande plus d'argent pour une garantie prolongée, selon M. Arkhom.


Il a ajouté que les autorités thaïlandaises ont demandé à leurs homologues chinois pourquoi la garantie prolongée était un problème si les matériaux fournis étaient de bonne qualité.


Le type de train qui sera acheté doit également être décidé, a-t-il déclaré.


Faisant référence au contrat 2.3, il a déclaré que la Thaïlande solliciterait probablement un prêt de 38,2 milliards de bahts de la Chine, soit environ 85% du coût de l'investissement, si elle consent à un coût totale de 45 milliards de bahts. Le taux d'intérêt pourrait être inférieur à 3%.


M. Arkhom, se référant à un autre projet de train à grande vitesse reliant Bangkok à Hua Hin, Prachuap Khiri Khan, a déclaré que les autorités invitaient maintenant les entreprises privées à investir dans ce projet dans le cadre d'un accord de partenariat public-privé.


Le programme de 77 milliards de bahts devrait être proposé au Cabinet ce mois-ci et le service ferroviaire pourrait être lancé en 2027, a ajouté le ministre.

Par ailleurs, les discussions entre le consortium dirigé par le groupe Charoen Pokphand et la compagnie de chemin de fer thaïlandaise (SRT) portent sur le lancement d'un projet de chemin de fer à grande vitesse reliant trois aéroports majeurs - Don Mueang, Suvarnabhumi et U-tapao. Le comité d'adjudication de la SRT étudie le cas.

 

Le ministre, image d'archives

news_other-20190228-170202-0.thumb.jpg.1fad4344a5b1b464239f6a0364742c50.jpg

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×