Aller au contenu
BANGKOK 17 September 2019 05:33
Le Modérateur

Les milliardaires thaïlandais vont bien et sont issus des mêmes clans

Recommended Posts

 

BANGKOK - Près d’un tiers des milliardaires thaïlandais appartiennent à un seul clan, selon le dernier classement Forbes.

Alors que le nombre de milliardaires dans le monde s’est réduit en raison des déboires du marché, les Thaïlandais, largement issu des rangs de clans monopolistiques, n'ont pas vu leur fortune beaucoup changé après avoir augmenté de façon impressionnante l'an passé. Neuf appartiennent à la famille Chearavanont, qui possède le plus grand conglomérat du pays et fait partie de la liste des habitués.

Le groupe des 31 milliardaires thaïlandais a gagné un membre, venu du secteur immobilier. Sur la liste des 2 153 milliardaires établie par Forbes (55 de moins qu'en 2018), près de la moitié ont tragiquement perdu de leur richesse. Sauf en Thaïlande où  la valeur nette totale de la fortune des milliardaires a augmenté de 1,5 milliard de dollars pour atteindre 94,8 milliards de dollars.

Dhanin Chearavanont (75ème mondial) de Charoen Pokphand devance Charoen Sirivadhanabhakdi (87ème) de ThaiBev, dont la richesse a baissé considérablement.

Dhanin n’est pourtant que l’un des neuf représentants CP dans la liste, l’un des plus grands conglomérats d’Asie. "Travailler est relaxant si vous n'êtes pas trop sérieux", a déclaré le jeune homme de 79 ans dans Forbes. Bien que sa fortune n'ait augmenté que de 300 millions de dollars, à 15,2 milliards de dollars, il est passé du 95ème au 75ème rang du club des milliardaires, principalement masculin.

Les frères de Dhanin - qui ne peuvent se mettre d’accord sur l’orthographe du nom de leur famille - suivent. Le président exécutif du CP, Sumet Jiaravanon, détient une participation de 4,5% et une valeur de 4,5 milliards de dollars, au 424e rang. Jaran et Montri Jiaravanont à égalité 436e, chacun avec 4,4 milliards de dollars.

Charoen Sirivadhanabhakdi, propriétaire de ThaiBev et de Big C, figure également dans le top 100, se classant au 87e rang mondial sur la liste actualisée par Forbes.

La fortune de 14,5 milliards USD du magnat ThaiBev et Beer Chang a diminué d’environ 3,5 milliards USD par rapport à l’année dernière. ThaiBev est en pleine expansion à Singapour et son fils, Panote, supervise la construction de One Bangkok, un complexe polyvalent situé à proximité du parc Lumpini qui a nécessité la destruction - reconstruction de l'Alliance Française.

Vichai Srivaddhanaprabha, PDG de KingPower, est décédé dans un accident d'hélicoptère en octobre. Les actifs de la famille, qui comprennent le monopole du duty free et le club de football de Premier League, Leicester City, ont été transférés à son fils, Aiyawatt Srivaddhanaprabha, qui occupe actuellement le 290ème rang avec 5,9 milliards de dollars. La famille s’en sort bien malgré la tragédie. Il fait son entrée dans la liste avec 700 millions de dollars de plus que son père l'an passé.

Peu de Thaïlandaises dans la liste. Elles viennent des mêmes familles que les hommes riches de la nation: la femme thaïlandaise la plus riche est Daopana Petaumpai, qui, avec son mari, Chuchat, est propriétaire de Muangthai Capital. Ils pèsent 2,4 milliards de dollars. Somporn Juangroongruangkit, mère du fondateur du parti Future Forward, Thanathorn Juangroonruangkit, possède 1,2 milliard de dollars. Elle est présidente du fabricant de pièces automobiles Thai Summit Group.

Deux milliardaires "farangs" se trouvent en Thaïlande: Harald Link, chef du groupe B. Grimm, qui se situe au 1168ème rang avec 2 milliards de dollars et à 1,9 milliard de William Heinecke. Heinecke, de nationalité thaïlandaise, dirige le groupe Minor, qui comprend des hôtels comme Anantara, Four Seasons et des franchises pour Swensens, Sizzler, Dairy Queen et Burger King.

Le Premier ministre thaïlandais exilé, Thaksin Shinawatra, pointe à la 128e place mondiale et 18e place thaïlandaise, grâce à un patrimoine de 1,8 milliard de dollars inchangé par rapport à 2018.

Le nouveau venu ? Anant Asavabhokin au rang de 1 941e. Avec une valeur nette de 1,1 milliard de dollars, patron de Land  and Houses, un acteur de l'immobilier.

http://www.khaosodenglish.com/news/business/2019/03/06/little-changed-among-blood-bound-thai-billionaires-forbes/

Les fortunes des milliardaires thaïlandais ont largement prospéré ces 5 dernières années.

Les patrons thaïlandais refusent que le salaire minimum journalier s'approche des 10 €.

La Thaïlande est l'un des pays les plus inégalitaires du monde.

 

 

Dhanin Chearavanont

01-2-1-728x543-1.jpg.5b172cf0036211fb96ae24441ed051b3.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×