Aller au contenu
BANGKOK 24 August 2019 15:51
Le Modérateur

Prayut demande aux autorités de Chiang Mai de mettre fin à l'épisode de pollution intense en une semaine

Recommended Posts

PRAYUT VEUT que les responsables LOCAUX obtiennent DES RÉSULTATS

Il sera écouté car l'écobuage se déroule traditionnellement du 1er mars jusqu'à Songkran. Ensuite, comme il n'y a plus rien à brûler, la pollution cesse naturellement jusqu'au mois de mars suivant. Cet aspect des choses n'a pas été évoqué hier.

 

Le PREMIER MINISTRE, le général Prayut Chan-o-cha, a adressé un message clair aux autorités compétentes du Nord à propos de la crise actuelle de pollution : coordonnez vos efforts et obtenez des résultats visibles en une semaine.

"Je m'attends à ce que la situation s'améliore d'ici sept jours", a déclaré Prayut lors de son voyage de travail à Chiang Mai, une ville touchée par la fumée.

Il a chargé les gouverneurs de province de contrôler de près le travail des kamnans et des chefs de village.

«S'ils ne parviennent pas à prévenir ou à résoudre les problèmes, punissez-les. Vous pouvez les renvoyer, dit-il.

Prayut a également demandé des rapports sur la situation au quotidien.

«Je soumettrai également ces rapports au roi», a-t-il déclaré. Selon lui, SM le roi Maha Vajiralongkorn est préoccupé par la crise et suit de près l'évolution de la situation.

La princesse Sirindhorn qui survolait la région récemment en hélicoptère a dit avoir été malade à cause des fumées.

Prayut a fait un court voyage dans le nord hier face aux plaintes grandissantes concernant la fumée qui recouvre les provinces du nord et menace la santé de la population locale depuis des mois déjà.

Avant la visite de Prayut, plusieurs critiques se sont demandé si cette visite avait un sens.

Prayut tente cependant de prouver que sa visite fera la différence. Hier, il s'est entretenu avec les gouverneurs de neuf provinces du nord et les représentants des autorités compétentes à Chiang Mai.

"La mesure urgente consiste à réduire le nombre de départs d'incendie. ", a-t-il déclaré.

Les incendies d'origine agricole, sont la cause majeure de la grave pollution de l'air dans le Nord.

"Nous avons déjà arrêté plusieurs contrevenants", a-t-il déclaré.

Interrogé sur les plantations de maïs qui sont maintenant largement critiquées dans les médias sociaux en tant que gros pollueurs, M. Prayut a déclaré que le ministère de l'Agriculture les avait contrôlées.

«Nous allons également étudier si les investisseurs encouragent les agriculteurs à empiéter sur les zones forestières et montagneuses pour les plantations de maïs. Nous ne permettrons pas l’achat de maïs provenant de plantations qui empiètent sur des forêts. », a déclaré Prayut.

La fumée de ces incendies ne provient toutefois pas uniquement des agriculteurs locaux, mais également de ceux vivant, à l'étranger, près des frontières de la Thaïlande.

"La Thaïlande, en tant que présidente de l'Asean, soulèvera le problème avec nos voisins", a-t-il déclaré.

Prayut a déclaré qu'il y aurait des plans à moyen terme pour les deux prochaines années, ainsi que des plans à long terme. Il n'a pas expliqué quels pourraient être ces plans. Pendant le voyage, le Premier ministre a présenté du matériel de lutte contre les incendies de forêt, des masques de protection lors d'une cérémonie qui s'est déroulée au camp de Kawila. Une centaine de policiers, de soldats et de pompiers forestiers ont assisté à l'événement. Le Premier ministre a salué les sacrifices consentis par les responsables opérationnels et les volontaires pour la lutte contre les incendies de forêt et leur a demandé de veiller à leur sécurité.

Prayut et la plupart des personnes présentes à l'événement ne portaient pas de masque.

Au cours de la cérémonie, des représentants d'une association communautaire indienne (Inde) basée à Chiang Mai ont fait don d'eau potable et de masques pour le visage aux pompiers forestiers.

Dans le même temps, le site Internet du Centre d’indexation de la qualité de l’air (CMAQHI) de Chiang Mai (cmaqhi.org) indique que les concentrations de PM2,5 dans les huit stations de Chiang Mai ont encore éclaté les records avec un indice de plus de 500 (maximum ONU : 25, maximum Thaïlande : 50).

Ce mercredi matin, Chiang Mai était toujours la ville la plus polluée du monde mais avec un indice en baisse plus proche des villes réputées pour leur pollution endémique.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1093018-pm-wants-smog-problem-resolved-in-seven-days/page/5/?tab=comments#comment-14004272

imageproxy_php.thumb.jpg.a1ed52941f8cbfe4bf8086e2c89a4b7b.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×