Le Modérateur

Les derniers incendies de forêt dans le nord seraient d'origine criminelle, selon l’armée

1 message dans ce sujet

Près de 1000 responsables et volontaires se sont mobilisés pour lutter contre un incendie de forêt majeur qui a transformé la zone montagneuse près de Mae Chan à Chiang Mai en un enfer évoquant des scènes de films d'apocalypse.

L'incendie a commencé dimanche soir à Doi Jorakhe, Tambon Tha Sud , avant de se propager à Tambon Pa Teung, Mae Chan, une zone densément peuplée abritant l'hôpital et les temples de Mae Chan.

Lundi matin, l’incendie avait endommagé 1 000 raïs de forêts et de fermes voisines.

Le chef du district de Mae Chan, Wandee Ratchomphu, a dirigé les efforts de 800 représentants de l’État et de volontaires pour éteindre le feu et l’empêcher d’atteindre les communautés ou d’autres forêts du district de Mae Fah Luang. Un centre de coordination spécial a été mis en place à Wat Pateung pour dépêcher les pompiers dans les zones touchées, des tentatives d'extinction des flammes dans la région montagneuse très boisée étant considérées comme dangereuses.

Le commandant Buncha Duriyapan, de la troisième région de l'armée, était également sur place pour aider à superviser les soldats participant aux efforts de lutte contre l'incendie. L'Armée de terre a fait venir un hélicoptère pour fournir un appui, il a été utilisé pour transporter de l'eau depuis le réservoir de Tham Sua, d'une profondeur de trois mètres, afin d'éteindre les flammes dans des endroits difficiles d'accès.

Buncha a également ordonné à la police et l'armée, d'enquêter et d'identifier les personnes qui ont déclenché cet incendie massif, affirmant qu'il s'agissait "d'une situation étrange et sans précédent lorsque des incendies de forêt ont éclaté simultanément dans toutes les régions montagneuses de la province". Il s'est dit convaincu qu'il s'agissait d'un cas d'incendie criminel et non d'un incident naturel, comparable à un coup de foudre. Notant que les incendies de forêt s’étendaient maintenant dans toutes les directions, il a précisé qu’ils aggraveraient la pollution atmosphérique déjà problématique de la province et auraient des incidences sur la santé publique.

Le système de surveillance des incendies (fire.gistda.or.th) de l’Agence des technologies spatiales a identifié lundi à 02h33 521 points chauds (départs de feu) dans le Nord. Chiang Rai : 291, suivi de Nan (57), Lampang (46), Phayao (46), Chiang Mai (44), Tak (15), Mae Hong Son (14), Phrae (6) et Lamphun. (2).

 

imageproxy_php.jpg.6232598bcd0ecdb86d5c5d59b6a3c1cd.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 12 décembre 2019 07:15
Sponsors