Aller au contenu
BANGKOK 24 July 2019 03:33
Le Modérateur

Un retraité belge sauvagement assassiné à Rayong - Un cuisinier thaïlandais en détention

Recommended Posts

Un Belge de 67 ans a été retrouvé assassiné dans son lit à Nern Phra, Rayong.

 

On ne connaît que son prénom ou surnom : "Gay". Il a été retrouvé à plat ventre dans le lit de sa chambre à coucher dimanche. Le médecin légiste a retourné la victime sur le dos pour découvrir que son œil gauche avait été attaqué et était presque détaché de l'orbite.

Il y avait de graves ecchymoses autour de l'œil gauche et du sang s'écoulait de la bouche de la victime.

Il y avait du sang partout sur le lit et sur le sol.

Rapidement, un ancien moine qui avait sympathisé avec la femme du défunt sur Facebook est devenu le suspect numéro 1. Il avait été invité à devenir cuisinier chez eux pour s'occuper de son mari

Udomchoke, 51 ans, nie l'agression mais a été accusé de voies de fait ayant causé la mort.

Les équipes médico-légales de la police ont découvert une scène macabre dans la maison. C'est le gendre de la victime, Chaiwat, 27 ans qui a donné l'alerte.

La victime serait morte à 7 heures du matin, mais les policiers n'ont été contactés qu'à 15 heures de l'après-midi, a annoncé Sanook.

La femme de la victime, Yuwadee, âgée de 57 ans, a raconté aux enquêteurs qu'elle avait rencontré Udomchoke sur Facebook alors qu'il était moine dans un temple à Chacherngsao.

Quand il a quitté le monastère, elle l'a invité à devenir cuisinier chez eux et à s'occuper de son mari cloué au lit pour des problèmes de santé.

Elle a affirmé que dimanche, elle avait entendu des bruits de dispute venant de la chambre de son mari mais n'a pas osé y aller (sic !). Elle aurait attendu l'après midi que sa fille et son gendre arrivent pour oser entrer dans la chambre de son mari mort depuis des heures.

La police se méfie du témoignage de l'épouse. Au moment du meurtre, il y avait trois personnes dans la maison - Yuwadeee et sa mère et Udomchoke, le cuisinier. La police veut savoir pourquoi huit heures se sont écoulées entre la bagarre -donc sans doute le meurtre- et le déclenchement de l'alerte.

Les voisins ont dit que la famille vivait en harmonie - jusqu'à ce que le cuisinier arrive pour rester avec eux.

Udomchoke a été accusé mais nie toute implication.

Pol Col Banphot Koot-Ua a déclaré que le sang et les empreintes digitales sur place étaient suffisantes pour poursuivre l'enquête.

https://forum.thaivisa.com/topic/1095354-belgian-pensioner-viciously-murdered-in-rayong-thai-cook-in-custody/ 2pm.jpg.30c6c8e1b8cde88f3b2ab9761bb2558b.jpg.80bf489b0fad52f3b5ff997d35363106.jpg

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×