Aller au contenu
BANGKOK 25 August 2019 13:49
Le Modérateur

La commission électorale pourrait disqualifier 11 députés élus du Future Forward. Elle est accusée de favoriser la junte

Recommended Posts

FUTURE FORWARD s'inquiète de la possibilité de perdre 11 de ses députés visés par une possible exclusion. Le militant pro-junte Srisuwan Janya qui porte plainte très souvent pour nuire aux ennemis de la junte a annoncé son intention de déposer une plainte auprès de la Commission électorale (CE) aujourd'hui car des députés de FF auraient des participations dans des entreprises de médias.

Srisuwan a déclaré hier qu'il avait été informé par beaucoup de gens de la participation dans des sociétés de médias de députés FF, ce qui est interdit aux candidats à la députation. Il a déclaré avoir constaté qu'au moins 11 candidats au poste de député de Future Forward avaient peut-être enfreint la loi.

S'ils sont reconnus coupables, ils risquent un à dix ans de prison et une amende allant de 20 000 à 200 000 Bt. Leurs droits de vote seraient également révoqués pendant 20 ans d'où une longue inéligibilité.

En réponse aux critiques selon lesquelles il ne ciblait que les responsables politiques opposés à la junte, Srisuwan a déclaré qu'il recueillait également des informations sur les responsables politiques favorables à la junte pour avoir enfreint la même loi. Il déposera bientôt des plaintes, a-t-il ajouté. Les membres de la junte ne sont pas accusés de posséder des parts dans des médias même si la junte muselle de facto les médias qui n'ont pas le droit de la critiquer.

Thanathorn Juangroongruangkit, dirigeant de Future Forward, a déjà été frappé par la même allégation. Il doit rencontrer la commission électorale demain pour clarifier la situation.

Thanathorn a toutefois déclaré hier qu'il était prêt à fournir toute information à la CE. Toutes les allégations actuelles concernant sa participation dans une société de médias sont basées sur des spéculations et il n'existe aucune preuve, a-t-il ajouté.

Le politicien a insisté sur le fait qu'il avait transféré ses actions à sa mère le 8 janvier, bien avant que la CE n'autorise les candidats députés à s'inscrire le mois suivant.

Accusé de ne pas s'être trouvé à Bangkok ce jour-là pour la transaction, Thanathorn a demandé à Srisuwan ou à toute autre personne de demander sa géolocalisation à son fournisseur de réseau de téléphonie mobile.

La commission électorale accusée de deux poids deux mesures

Alors que Thanathorn a affirmé qu'il s'était rendu en voiture de Buri Ram à la capitale pour mener à bien la transaction commerciale ce jour-là, ses opposants et les médias se sont demandé s'il était possible de parcourir 400 kilomètres en quelques heures.

Ruangkrai Leekitwattana, un autre homme politique opposé à la junte militaire, pourrait demander aujourd'hui au Médiateur d'ouvrir une enquête pour déterminer si la CE faisait preuve de discrimination à l'égard de Thanathorn.

Auparavant, l'agence avait rejeté une plainte contre le chef de la junte, le général Prayut Chan-o-cha, propriétaire de pages de réseaux sociaux tels que la page Facebook, les comptes Twitter et Instagram, qui pourraient être monétisés, a-t-il déclaré. Cela donne à penser que la CE applique deux poids deux mesures dans la manière dont elle traite Prayut et Thanathorn, a-t-il déclaré.

Alors que le Future Forward pourrait perdre 11 élus, il pourrait remporter un nouveau siège de député après une partielle dans la province de Nakhon Pathom, d'abord octroyé au Parti démocrate.

Une autre partielle a eu lieu à Chumphon.

Les résultats seront connus bientôt.

Une nouvelle élection devrait avoir lieu dans la province de Chiang Mai le mois prochain après la disqualification d'un candidat du parti Pheu Thai qui a offert 2000 bahts à un temple.

Un sondage publié hier a révélé que près de la moitié de la population (47,33%) pense que la situation politique est aussi confuse qu'avant l'élection.

Le sondage, mené par Suan Dusit, basé sur les réponses de 1 107 personnes la semaine dernière, a également montré que 40% des Thailandais attendent avec intérêt un nouveau gouvernement et un nouveau Premier ministre, tandis que 32,03% et 25,96% respectivement ont déclaré qu'ils se préoccupaient des problèmes économiques et de l'amélioration de la qualité de la vie.

https://forum.thaivisa.com/topic/1097458-eleven-more-future-forward-‘mps’-face-disqualification/

 

imageproxy_php.jpg.ab4769f0681af4e65c41286dd1496881.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×