Aller au contenu
BANGKOK 26 June 2019 07:21
Le Modérateur

Le bloc pro-junte revendique un accord avec les démocrates et Bhumjaithai. Ils auront 7 ministères chacun

Recommended Posts

Selon une source, Phalang Pracharat est bien placé pour former le gouvernement mais Pheu Thai n'est pas convaincu

Le parti Phalang Pracharat a affirmé avoir réuni une coalition qui pourrait former un nouveau gouvernement avec la participation des partis démocrate et Bhumjaithai, a déclaré hier une source du PP.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha restera en place. De nombreux membres de son cabinet actuel, notamment le général Prawit Wongsuwan, le général Anupong Paochinda, Somkid Jatusripitak et Wissanu Krea-ngam, aussi, selon la source.

Cependant, on ne sait pas si Prayut fera également office de ministre de la Défense ou permettra à Prawit de reprendre le poste en plus du poste de vice-Premier ministre.

Phalang Pracharath obtiendra au moins 16 ministères, tandis que les démocrates et Bhumjaithai en obtiendront sept chacun, a précisé la source, ajoutant que ces chiffres reposaient sur un quota convenu d'un ministère pour sept députés.

Aux élections générales du 24 mars, Phalang Pracharath a remporté 115 sièges de députés, les démocrates 52 et Bhumjaithai 51.

Parmi les portefeuilles qui devraient aller à Phalang Pracharath figurent les finances, les transports, le commerce, l’éducation, les affaires étrangères, le tourisme et les sports, ainsi que les ressources naturelles et l’environnement.

Les démocrates devraient obtenir les portefeuilles du Travail et de la Justice en plus du ministère du Développement social ainsi que du ministère des Affaires universitaires, de la Recherche scientifique et des Innovations - un nouveau ministère créé par le gouvernement actuel.

Selon la source, le parti démocrate aura également des vice-ministres de l'intérieur, des finances et de l'éducation.

Bhumjaithai a négocié avec succès les postes de ministre de la Santé publique et de ministre de l’Économie et du numérique, ainsi que des secrétariats d'état aux Transports, à l'Intérieur et au Commerce, a indiqué la source.

Le chef du parti, Anutin Charnvirakul, devrait devenir le nouveau ministre de la Santé chargé de faire pression pour son projet de légalisation de la marijuana.

 

Dans le même temps, les partis politiques du "camp démocratique" n’ont toujours pas perdu l’espoir de former un nouveau gouvernement de coalition, en dépit des affirmations du camp pro-junte, a déclaré hier le secrétaire général de Pheu Thai, Phumtham Wechayachai.

Pheu Thai et Phalang Pracharat font tous deux fortement pression pour obtenir le soutien des plus petits partis.

M. Phumtham a déclaré que tous les partis du camp, qu'il a qualifié de "démocratique", restaient déterminés à former un nouveau gouvernement.

Il a déclaré que sa coalition avait pour objectif principal "d'empêcher la conservation du pouvoir" par le Conseil national pour la paix et l'ordre (CNPO), soit la junte qui a fomenté un coup d'état en 2014, dont le général Prayut Chan-o-cha est le chef.

«Les partis du camp des démocrates ne jettent pas l'éponge aujourd'hui. Pour nous, le voyage n'est pas terminé », a déclaré Phumtham dans son message Facebook.

Phumtham a déclaré que l'annonce du camp rival de la mise en place d'un gouvernement de coalition était simplement une initiative psychologique visant à renforcer la confiance de leurs alliés.

Il s'est dit confiant que l'alliance dirigée par Pheu Thai serait finalement gagnante lorsque la Chambre des députés votera samedi.

La nouvelle assemblée nationale doit convoquer sa première réunion samedi pour élire le président et les deux vice-présidents.

Le général Prayut, qui a fomenté le coup d'Etat militaire de 2014 pour renverser un gouvernement dirigé par Pheu Thai, est l'actuel Premier ministre et dirige également le NCPO.

Pheu Thai et Phalang Pracharat ont tous deux revendiqué la légitimité de former le prochain gouvernement. Le premier a remporté le plus grand nombre de sièges à la Chambre et le second, davantage de suffrages aux élections générales du 24 mars.

Varawut Silpa-archa, une figure clé du parti Chart Thai Pattana, a déclaré hier que son parti avait été approché par Pheu Thai et Phalang Pracharat pour rejoindre leurs coalitions rivales. "Mais il n'y a pas eu d'accord du tout", a déclaré Varawut, ajoutant que ses députés se réuniraient jeudi pour discuter de la direction à prendre.

Dans le même temps, le parti démocrate, qui est également courtisé par Pheu Thai et Phalang Pracharath, a affirmé hier qu'il baserait sa décision "pour le bien du peuple et du pays ", a déclaré le porte-parole Ramet Ratanachaweng.

Dans un sondage les Thaïlandais ont dit qu'ils étaient persuadés que le Parti Démocrate se rangerait derrière l'armée, comme il l'a toujours fait.

Ramet a ajouté qu'aucune réunion n'avait été programmée entre les députés nouvellement élus et les instances du parti dirigé par Jurin Laksanavisit, pour décider de la suite.

«Les Thaïlandais devraient faire confiance au Parti démocrate. Nous ferons tout pour la population et le pays », a déclaré le porte-parole.

Parallèlement, le parti Bhumjaithai, qui est également sollicité par des camps rivaux pour rejoindre leurs coalitions, organise aujourd'hui une réunion de ses nouveaux députés dans un hôtel de la province de Buri Ram.

Lors de la réunion, présidée par Anutin Charnvirakul, les dirigeants et les députés du parti devraient déterminer leur position.

https://forum.thaivisa.com/topic/1101649-pro-junta-bloc-claims-deal-with-democrats-bhumjaithai/

Anutin

imageproxy_php.jpg.1868be185576614828fc6dde5f889ed2.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×