Aller au contenu
BANGKOK 19 June 2019 20:47
Le Modérateur

Chan-o-cha, c'est maintenant que ça se complique et les ennuis ne devraient pas tarder

Recommended Posts

Agence nationale de presse pro gouvernementale

Prayut Chan-o-cha est un homme de paradoxe, et le dernier en date, c'est lorsque le Parlement a élu l'ancien chef qui a fomenté un coup d’État au poste de Premier ministre chargé de superviser le retour de la Thaïlande à un «régime civil».

La voie à suivre sera de plus en plus périlleuse. De quelqu'un qui promettait une réconciliation nationale, il est devenu lui-même une source majeure de discorde. En plus de cela, la politique stable qu'il avait promise après son coup d'État de 2014 entre dans sa phase la plus imprévisible. Et il a abandonné les formidables pouvoirs d'après coup d'état pour un «mandat démocratique» extrêmement fragile qui pourrait être de courte durée.

Après cinq années passées à la tête de la Thaïlande grâce aux pleins pouvoirs, acquis après un coup d’État contre le gouvernement élu de Yingluck, Prayut a réussi à prolonger son statut de Premier ministre. Mais de justesse. La route devant nous est parsemée de pièges mortels, dont certains pourraient causer des dommages considérables dès que la composition du gouvernement sera dévoilé.

Pour résumer: ses alliés clés sont prêts à se retourner contre lui à tout moment. Son mandat à la Chambre des représentants est mince, et amis et ennemis pourraient en profiter. L’opposition est forte et déterminée à s'attaquer à ce qu’elle perçoit comme son point faible: le lien avec l'armée et l’image de quelqu'un qui a renversé de force un gouvernement élu.

Le général Prayut, qui présidait le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO), a décidé de ne plus être un "arbitre" pour devenir lui-même un joueur.

La tâche politique difficile de Prayut consiste à prouver qu’il existe un lien entre «démocratie» et «dictature». Un sénateur a d'ailleurs affirmé souhaiter pour la Thaïlande une dictature démocratique.

Le coup d’État de l’ancien chef de l’armée en 2014 a mis fin à la violence politique généralisée. Il était largement admiré à cette époque, mais cinq années ont réduit à néant une grande partie de sa popularité, et sa détermination à rester en place a suscité un scepticisme considérable parmi les opposants. Par ailleurs, en cinq ans, les Thaïlandais ont vieilli de 5 ans. Des personnes âgées soutenant les dictatures sont mortes et ont été remplacées par des jeunes avides de vraie démocratie.

Prayut est populaire, à en juger par le résultat du Palang Pracharat obtenu aux élections du 24 mars. Les admirateurs l'adorent et les détracteurs le détestent à cause de son caractère entier, son nationalisme exacerbé, son style agressif avec les médias et son "esprit de décision" qui parfois frise l'imprudence.

Malgré sa promesse de réconciliation après le coup d’État, Prayut est lui-même devenu partie intégrante du conflit politique. Ceux qui se trouvaient en dehors du camp de Thaksin se sont également battus contre lui, notamment Abhisit Vejjajiva, du parti démocrate.

Prayut, âgé de 65 ans, a exercé les pleins pouvoir au cours des cinq dernières années, mais il devra maintenant respecter les règles parlementaires habituelles. Les critiques affirment que des vestiges de son coup d’État sont encore visibles dans les 250 sénateurs qui ont été nommés par la junte et qui ont tenu ses adversaires à distance dans la course au poste de Premier ministre. Les sénateurs ne peuvent pas l’aider dans certains cas devant les députés, par exemple durant les motions de censure, c’est pourquoi son gouvernement pourrait désormais avancer sur un fil.

Le général Prayut est né le 21 mars 1954 dans la province de Nakhon Ratchasima, dans le nord-est du pays. Son père était un colonel de l'armée et sa mère, une enseignante. Il a deux frères et une sœur: un frère, général de l'armée et la sœur, générale de l'armée de l'air.

https://forum.thaivisa.com/topic/1104988-prayut-steps-from-solid-ground-to-shaky-one/

 

Le chef du parti démocrate, Jurin Laksanavisit, a déclaré aujourd'hui qu'il croyait que le parti Palang Pracharat tiendrait sa promesse quant à l'attribution des ministères aux démocrates.

Mais, Somsak Thepsutin, une figure clé du groupe Sam Mitr (au sein du parti pro-junte), a déclaré que si le groupe ne recevait pas le poste de ministre de l’Agriculture, toutes les promesses faites à la population pendant la campagne électorale seraient sérieusement affectées.

Tout en refusant de commenter davantage la répartition des portefeuilles du cabinet, M. Somsak a déclaré que la décision finale reviendrait au comité exécutif du parti et que son groupe avait déjà clairement exprimé ses souhaits.

Somsak lui-même aspire à devenir le ministre de l'Agriculture. Lui et Suriya Juangroongruangkit, un autre chef du groupe Sam Mitr, ont joué un rôle clé dans la mobilisation d'anciens députés (traîtres à leur parti précédent qui doivent donc être remerciés) pour rejoindre le parti Palang Pracharat.

Jurin, cependant, insiste sur le fait que la question du quota du parti démocrate est déjà réglée et estime que Palang Pracharat ne reviendra pas sur sa promesse faite aux démocrates.

Un membre de la coalition a averti que le gouvernement de coalition fonctionnerait avec de grandes difficultés si le parti Palang Pracharat (pro-junte) ne tenait pas les promesses qu'il avait faites aux démocrates.

https://forum.thaivisa.com/topic/1104990-palang-pracharat-warned-government-in-trouble-if-cabinet-seat-promises-not-kept/

 

De très nombreuses voix sont maintenant un peu acide envers Chan-o-cha et son parti mais Thaivisa en français qui publie les articles de médias pro-gouvernementaux ne les relaiera pas.

 

1559751601145.jpg.ad754df39a431d5eb0db3b76ec3ec9c4.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×