Aller au contenu
BANGKOK 15 November 2019 20:54
Le Modérateur

La police de Buri Ram arrête 481 jeunes motards coupables de courses illicites et menace de poursuivre les parents en justice

Recommended Posts

La police de la province de Buri Ram, dans le nord-est du pays, a arrêté 481 "pilotes de course des rues" cette semaine et a également menacé de tenir les parents des adolescents pour responsables de négligence ayant entraîné des actes répréhensibles - un délit passible de trois mois de prison et / ou d'une amende de 30 000 Bt. .

Le chef de la police de Buri Ram, le major général Weerapol Charoensiri, a déclaré que sur les 481 coureurs de rue arrêtés cette semaine, 45 étaient mineurs (la proportion de mineurs à Bangkok est de près de 80 %), ce qui signifie que leurs parents vont faire face à une action. Il a ajouté que six magasins où les motos ont été modifiées feront également l'objet de poursuites. Les agents ont saisi 156 motos et huit voitures à titre de preuve.

Weerapol a déclaré avoir assigné 34 commissariats de police à Buri Ram pour arrêter des coureurs de rue. Il sont accusés d'avoir perturbé la vie publique et mis en danger autrui. Les coureurs arrêtés cette semaine feront face à des poursuites, tandis que les récidivistes risqueront une peine plus lourde et leurs parents seront également pénalisés.

Le chef de la police de Buri Ram a déclaré que les parents recevraient un avertissement ou seraient tenus de fournir une garantie financière dans le but d'empêcher les enfants de répéter l'infraction. Si leurs enfants sont à nouveau pris en train de faire des courses, les garanties seront confisquées et les parents seront poursuivis pour incitation à des actes répréhensibles, passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à trois mois de prison et / ou 30 000 Bt.

https://forum.thaivisa.com/topic/1112840-buri-ram-police-chief-threatens-to-prosecute-parents-as-he-rounds-up-481-street-racers/

De tels articles paraissent toutes les semaines et les textes en sont interchangeables. Nous n'en parlons qu'une fois de temps en temps pour ne pas lasser.

Les polices de Bangkok et autres villes arrêtent des jeunes toutes les semaines mais cela n’entraîne pas une décrue du phénomène sans doute car, comme la sécurité routière, cela n'est pas pris au sérieux par les autorités. Les véhicules confisqués sont immédiatement rendus. Les lois ne sont pas appliquées et on en reste aux menaces.

800_52c59ee9e64d80d.jpg.0fdadd34b0947eef594f27601840a070.jpg.ae2fc4b609894e3c35b78396e50b56db.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×