Aller au contenu
BANGKOK 18 November 2019 01:24
Le Modérateur

Le ministre des transports défend sa décision de ne pas interdire les minibus bon marché au détriment de véhicules plus grands

Recommended Posts

Saksayam défend sa décision contre le remplacement obligatoire des minibus (une dizaine de sièges) par des micro-bus (une vingtaine de sièges et structure solide).

 

Le ministre des Transports Saksayam Chidchob a précisé mercredi qu'il n'avait pas abandonné la politique consistant à remplacer les minibus existants par des micro bus, mais souhaite simplement que le remplacement soit volontaire, citant les coûts élevés des micro bus et la possibilité d'une augmentation des tarifs des opérateurs.

Le ministre a été vivement critiqué pour ne pas se soucier de la sécurité des passagers et de sa décision de reporter indéfiniment le remplacement des minibus vieillissants et dangereux.

Lors d'une conférence de presse mercredi matin au ministère des Transports, M. Saksayam a souligné que chaque micro-bus coûte environ 2,2 millions de bahts, contre 1,2 à 1,3 million de bahts pour un minibus, ajoutant que la plupart des exploitants de minibus ne peuvent pas supporter les coûts plus élevés. Il ne mentionne pas que les micro bus ont deux ou trois fois plus de sièges ce qui explique la différence de prix et laisse entrevoir un retour sur investissement identique.
 

Il a ajouté que, si les opérateurs étaient obligés de passer aux micro-bus, ils demanderaient des augmentations de tarif, ce qui déplairait aux passagers, et les conducteurs seraient obligés de conduire plus vite pour respecter leur quota (sic) et couvrir ainsi leur investissement, ce qui nuirait à la sécurité.

Le ministre des Transports a expliqué qu'un système de soutien doit d'abord être mis en place. Par exemple, a-t-il déclaré, il doit exister une organisation fournissant des crédits à faible taux d'intérêt pour financer les achats de micro-bus par les opérateurs, ajoutant qu'un système de maintenance doit également être mis en place, les micro-bus et leurs pièces détachées devant être importés. Ce qui par ailleurs, aurait un impact sur la balance commerciale.

On ne sait pas pourquoi la Thaïlande ne pourrait pas construire des micro bus.

Il a noté que la plupart des accidents impliquant des minibus étaient causés par les conducteurs eux-mêmes et que 2,9% seulement étaient imputables aux véhicules.

Il a admis que les autorités n'inspectaient pas l'état des minibus, permettant ainsi à des minibus dangereux de rouler.

Concernant sa décision de prolonger la durée de service des minibus de 10 à 12 ans, il a expliqué que cela dépendrait de l'état de chaque véhicule. Ainsi les minibus de moins de dix ans qui ne répondent pas aux normes de sécurité seront interdits, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le ministre a rétropédalé concernant l'augmentation des tarifs des taxis devant les mauvais sondages. Il est donc fort possible que les tarifs n'augmentent pas comme prévu de peur de voir le gouvernement perdre des électeurs.

https://forum.thaivisa.com/topic/1117660-saksayam-defends-decision-against-mandatory-replacement-of-passenger-vans-with-micro-buses/

imageproxy_php.jpg.053027dde37ceb61ecb73e3a8b5d19a7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×