Aller au contenu
BANGKOK 17 September 2019 05:55
Le Modérateur

Le ministère de la Justice envisage une réforme des prisons

Recommended Posts

 

Le ministère de la Justice travaille sur de nombreux projets visant à réduire la surpopulation carcérale, tels que l'utilisation de dispositifs de surveillance électronique et l'extension de la peine avec sursis de trois à cinq ans.

Lors d'une vidéoconférence avec tous les départements et les chefs de prison, le ministre de la Justice, Somsak Thepsuthin, a déclaré qu'il souhaitait limiter le nombre de détenus à environ 370 000 dans l'ensemble du pays, afin d'éviter de devoir construire davantage de prisons.

On se souvient de l'époque pas si lointaine (une dizaine d'années) où le nombre de détenus est passé de 200 000 à 220 000 ce qui semblait scandaleux car le nombre de places dans les prisons est de 170 000.

La Thaïlande est le 4e pays au monde en terme d'emprisonnement (en proportion de la population)

294441194_Screenshot(599).png.105690784fced4ced2ceee19301a6e57.png

 

Le ministre a ajouté que de nombreux projets seront lancés, notamment des programmes de formation professionnelle et que les employeurs d'anciens détenus bénéficieront d'avantages fiscaux.

Somsak s'est dit également préoccupé par le montant de 23 Bt par tête alloué aux repas quotidiens en prison, ce qui, selon lui, ne peut pas suffire à assurer une nutrition adéquate. La subvention journalière pour chaque repas scolaire est de 22 Bt par élève.

Wisit Wisitsora-at, secrétaire permanent du ministère de la Justice, a déclaré que 60 000 nouvelles personnes sont emprisonnées chaque année, ajoutant que les dispositifs de surveillance électronique devraient être utilisés pendant cinq ans au lieu de trois.

En outre, a-t-il déclaré, si le nombre de récidives passait de 35 à 15%, des dispositifs de surveillance devraient être envisagés dans un plus grand nombre de cas et devenir plus acceptables pour la société thaïlandaise, qui boude généralement les anciens détenus. Un ancien porteur de bracelet n'est pas discriminé comme l'est un ancien détenu.

Naras Savestanan, directeur général du Département de la protection des droits et des libertés, a blâmé la tendance du système judiciaire à incarcérer les délinquants, ajoutant qu'une mauvaise hygiène et une nourriture malsaine dans les prisons rendent inefficace toute formation professionnelle dispensée aux détenus.

Cet genre de déclaration de bonnes intentions est publié tous les 6 mois par le ministère mais le nombre de prisonniers ne cesse d'augmenter alors que la Thaïlande est pays beaucoup plus sûr que d'autres et que ce n'est pas dû à son système carcéral.

https://forum.thaivisa.com/topic/1118565-justice-ministry-eyes-prison-reform/

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×