Aller au contenu
BANGKOK 12 November 2019 07:52
Le Modérateur

Les pauvres ne peuvent plus se loger à Bangkok

Recommended Posts

BANGKOK - Alors que les prix du logement montent en flèche à Bangkok, les autorités ont du mal à fournir suffisamment de logements sociaux aux pauvres, selon des promoteurs immobiliers et des ONG.

Pornarit Chounchaisit, président de l'Association thaïlandaise de l'immobilier, a indiqué que 300 000 logements sociaux supplémentaires seraient nécessaires à Bangkok, mais seuls 30 000 sont en cours de construction par les autorités.

«Il s'est vendu pour 80 000 milliards de bahts de biens immobiliers l'année dernière, mais seulement 5% de ce montant correspond à des logements à loyer modéré», a déclaré Pornarit lors d'une conférence de presse organisée par Habitat for Humanity, une ONG prônant un logement abordable pour tous.

En dépit du ralentissement économique, Pornarit a déclaré que les prix des terrains à Bangkok continuent de monter. L’absence de logements à prix modique signifie que l’accès à la propriété n’est pas à la portée des pauvres de Bangkok, qui ne disposent pas d'un apport nécessaire pour obtenir un prêt auprès d’une banque.

"Nous pouvons réduire les coûts de construction, mais les prix des terrains ne baissent pas malgré la croissance poussive", a poursuivi Pornarit.

Il a déclaré qu’un de ses employés passait quatre heures par jour dans les transports pour se rendre au travail. «Je lui ai donné une somme d'argent et je l'ai viré. Je lui ai dit de chercher un autre emploi plus près de chez lui », a-t-il déclaré.

Alors que Pornarit parlait de l’exclusion des pauvres du marché du logement à Bangkok, un universitaire lors de la même réunion a déclaré que lui-même avait du mal à trouver un logement abordable. Poon Thiengburanathum, de l’École de politique publique de Chiang Mai, a annoncé avoir contracté une hypothèque de 30 ans sur une modeste maison de 200 mètres carrés à Chiang Mai.

Dans la période qui a précédé les élections de mars, Khaosod English a constaté qu'aucun parti politique ne prônait des actions pour aider les sans-abri. En revanche le logement social a été abordé par les partis. Il s'agit de deux problèmes bien différents.

De même le problème de la location et de l'achat de logement bon marché sont deux problèmes bien différents. Avec 10 000 bahts par mois (salaire minimum), on peut, à la rigueur, louer à plusieurs mais pas acheter.

http://www.khaosodenglish.com/news/crimecourtscalamity/2019/08/27/housing-prices-leave-no-rooms-for-bangkoks-poor/

IMG_1800.jpg.e2ac407b00bd19b93757990b5633c455.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×