Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 17:48
Le Modérateur

La Thaïlande retire des produits issus du cannabis de la liste des stupéfiants

Recommended Posts

BANGKOK (Reuters) - La Thaïlande a retiré des extraits de cannabis et de chanvre de sa liste des stupéfiants, ont annoncé lundi des responsables pour la promotion de produits à base de marijuana à des fins médicales.

La Thaïlande, qui utilise depuis longtemps le cannabis pour soulager la douleur et la fatigue, a légalisé la marijuana à des fins médicales et a mené des recherches pour augmente les revenus agricoles.

"L'intention est de permettre l'utilisation d'extraits dans les médicaments, les cosmétiques et les aliments et de soutenir le chanvre en tant que culture", a déclaré à la presse le secrétaire général de la Thai Food and Drug Administration, Tares Krassanairawiwong.

Jusqu'à présent, seuls les hôpitaux et les instituts de recherche étaient autorisés à demander des licences pour développer des extraits médicaux de cannabis, mais maintenant les entreprises y voient une opportunité.

Ishaan Shah, membre de la famille de milliardaires Shah, a fondé le groupe Ganja à Bangkok envisage de fournir du cannabis à des fins médicales au groupe pharmaceutique de la famille, Megalife.

"Nous travaillons à l'extraction du cannabidiol (CBD), c'est notre objectif à court terme", a déclaré Shah à Reuters.

Le marché thaïlandais du cannabis devrait atteindre 660 millions de dollars d’ici 2024, selon la société d’analyse Prohibition Partners.

Des extraits de cannabis et de plantes de chanvre, tels que du CBD pur, des produits à base de CBD et des produits contenant moins de 0,2% de THC, l'ingrédient psychoactif du cannabis, ont été retirés de la liste des stupéfiants de la catégorie 5, a déclaré le régulateur.

Les licences ne sont pas encore disponibles pour les entreprises.

Les drogues de la catégorie 5 sont passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 15 ans et d’une amende pouvant aller jusqu’à 1,5 million de bahts (49 019,61 dollars).

Le gestionnaire de fonds de capital-risque en phase de démarrage, Expara, espère collecter 30 millions de dollars d’ici à décembre de cette année afin d’investir dans une technologie liée au cannabis, a déclaré le directeur général, Douglas Abrams.

"Nous pensons que l'évolution de la réglementation est un indicateur de la croissance rapide de ce nouveau secteur", a-t-il déclaré à Reuters.

La production, la culture et la vente de cannabis sont limitées aux producteurs thaïlandais agréés pour une période de cinq ans afin de protéger l'industrie nationale, a déclaré Tares.

Selon le site Web de la FDA, quelque 334 permis ont été délivrés à ce jour, principalement à des hôpitaux et à des agences de santé.

La Thaïlande a livré son premier lot de 10 000 bouteilles d’extrait d’huile de cannabis aux patients le mois dernier.

https://forum.thaivisa.com/topic/1121535-thailand-drops-cannabis-extracts-from-narcotics-list-firms-eye-investments/

Ce qu'il y a de nouveau c'est que précédemment des universités pouvaient cultiver le cannabis mais il restait sur la liste des drogues interdites. Maintenant, certains produits issus du cannabis ne sont plus sur la liste des produits interdits, on peut donc -en théorie, attention il faut rester prudent- en avoir chez soi. Les produits légalisés ne "défoncent" pas.

 

2847458.JPG.188e0e25271373bd51fd38904d5fe265.JPG.a53dd0ecb8d8222ad76ea71a7007d400.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×