Aller au contenu
BANGKOK 20 October 2019 19:41
Le Modérateur

L'absence de pensée critique nuit à la compétitivité de la Thaïlande

Recommended Posts

La Thaïlande pourrait améliorer sa compétitivité en s'attaquant à ses points les plus faibles - manque d'esprit critique dans l'enseignement et manque d'eau potable, selon le World Economic Forum, basé en Suisse.

Le classement de la Thaïlande parmi les 141 économies est tombé de la 38e année en 2018 à la 40e place de l’indice mondial de compétitivité WEF.

Singapour est en tête du classement, dépassant les États-Unis, tandis que le Vietnam a grimpé de 10 places à la 67e.

Kobsak Pootrakool, secrétaire du Premier ministre, a reconnu mercredi (9 octobre) que le classement de la Thaïlande avait glissé même si certains scores avaient augmenté. «C’est comme une course à pied: si notre rythme est plus lent, d’autres nous dépasseront, nous devons donc courir plus vite», a-t-il déclaré.

Le professeur Wilert Puriwat, doyen de la Chulalongkorn Business School, alliée du WEF, a déclaré que, si la Thaïlande souhaitait améliorer son classement, les compétences de la main-d'œuvre devaient être améliorées.

"L'enquête a révélé que les compétences des nouveaux diplômés universitaires ont diminué, en particulier dans le domaine de la pensée critique", a-t-il déclaré.

La façon dont les élèves apprennent doit changer, a-t-il déclaré, soulignant que le score de la Thaïlande en matière de pensée critique en classe était le plus faible au monde, avec 37 points sur 100. En évaluant les compétences de la main-d'œuvre future, l'enquête place la Finlande en première position pour son esprit critique en matière d'enseignement, avec 89 points.

"Nous avons échoué à l'examen et ça ne peut pas être corrigé simplement en repassant le test. Nous devons modifier nos méthodes d'apprentissage", a déclaré Wilert qui ajoute que s'appuyer sur l'apprentissage par cœur par la mémorisation ne rend pas intelligent.

Le WEF a exhorté la Thaïlande à encourager la pensée individuelle créative et critique en classe. Les grandes inventions sont toujours le fait de personnes qui pensent de manière originale.

La Finlande se classe deuxième pour les compétences de la main-d’œuvre actuelle, avec 75,8 points contre 52,2 pour la Thaïlande. Le WEF a recommandé une meilleure formation du personnel et une plus grande attention portée aux compétences numériques.

 

 

Par ailleurs, Bien que l’eau du robinet soit devenue largement disponible à travers le pays, elle n’est pas aussi saine à boire que celle des pays développés, a déclaré Wilert.

 

 

Concernant la compétitivité, Au total, 103 facteurs distincts ont été examinés pour lesquels jusqu'à 100 points peuvent être attribués.

Le classement de la Thaïlande avec un score de 68,1 la place dans le top 40 des 141 économies étudiées, mais sa progression est plus lente que celle d’autres pays, a noté Wilert.

 

 

 

Les faiblesses identifiées concernent les institutions, la capacité d'innovation et les compétences. Ses atouts sont le système financier, la santé publique et la stabilité macro-économique.

Le score pour les institutions a baissé. La corruption et un cadre juridique inefficace pour contester les réglementations sont les principaux obstacles, a déclaré le WEF.

Le score pour les infrastructures baisse en raison d'un service ferroviaire indigne d'un pays moderne.

«Une amélioration des classements se produira si des progrès rapides sont réalisés dans plusieurs domaines, tels que la réduction de la corruption, l'amélioration des infrastructures et des compétences de la main-d'œuvre, ainsi que l'intensification de la concurrence sur le marché intérieur», a déclaré Wilert.

https://forum.thaivisa.com/topic/1127831-lack-of-critical-thinking-makes-thailands-competitiveness-ranking-slip/

Les autorités thaïlandaises ont toujours lutté contre la pensée individuelle et critique en classe privilégiant les grands rassemblements dans les écoles à la stimulation intellectuelle.

imageproxy_php.jpg.e02b26adbde98e3381f0ba4708d7a59c.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×