Aller au contenu
Thai Visa Francais
Le Modérateur

Les victimes des accidents de la route veulent des peines plus lourdes pour les chauffards ivres

Recommended Posts

Les défenseurs de la sécurité routière ont appelé dimanche à une peine de prison pour "les conducteurs en état d'ébriété qui tuent" allant de 12 à 15 ans.

S'exprimant lors d'un événement marquant la Journée mondiale des victimes de la route, le secrétaire général de la Fondation, "Ne pas conduire ivre", Tairjing Siriphanich, a déclaré que la peine actuelle de trois à dix ans d'emprisonnement était trop clémente. Il a ajouté que les gens craindraient de conduire en état d'ébriété si le système judiciaire garantissait les mêmes peines sévères, quel que soit leur statut social. Sous entendu, les riches échappent à la prison.

Le groupe a également soumis une lettre exposant cette proposition au Premier ministre Prayut Chan-o-cha et au président de la Cour suprême Slaikate Wattanapan.

Les personnes qui conduisent en état d'ébriété ont plus de risques de se retrouver dans un accident et plus leur taux d'alcoolémie est élevé, plus le risque augmente, selon l'Initiative pour la sécurité routière mondiale de Bloomberg Philanthropies (BIGRS).

Actuellement, dans le cas d'accidents de la route où la conduite en état d'ébriété a causé des blessures à d'autres usagers de la route, le conducteur n'est passible que d'une amende pouvant aller jusqu'à 120 000 bahts, d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à six ans, ou des deux, de même que de la suspension de son permis de conduire de deux ans. En réalité, il est rare que les chauffards soient inquiétés car les autorités ne souhaitent pas s'attaquer au problème de la sécurité routière.

Les routes thaïlandaises sont parmi les plus meurtrières au monde, classées 9e par l'Organisation mondiale de la santé avec une moyenne de 22 000 morts par an et plus d'un million de blessés. En 2018, les motocyclistes représentaient 92% des accidents mortels.

Thananchai Mekprasertwanich, du Département de la circulation de l'Administration métropolitaine de Bangkok (BMA), a déclaré que le gouvernement avait fait de l'amélioration de la sécurité routière une priorité.

Il a ajouté que le Dpt avait mis en place un plan ambitieux visant à réduire au minimum le nombre d'accidents de la route, puis à mettre en place un réseau routier ne faisant pas de morts ni de blessés graves (Vision Zero).

Il n'a pas dit comment le Dpt comptait faire.

Les victimes des accidents de la route, paralysés ont partagé leur expériences dramatiques. La municipalité a montré à de nombreuses reprises qu'elle ne s'intéressait pas aux handicapés qui ont bien du mal à prendre le BTS malgré l'appui du système judiciaire.

3411084.thumb.jpg.2f2494a3324981c29d29eafb22e8f65f.jpg

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...