Le Modérateur

Les importations d'ail chinois pourrait pousser les producteurs thaïlandais à la faillite

1 message dans ce sujet

Les producteurs d'ail thaïlandais souffrent alors que les bulbes chinois moins chers inondent le marché

Plus de 25 000 agriculteurs thaïlandais qui cultivent de l'ail sont confrontés à une forte concurrence de la Chine, dont l'ail est considérablement moins cher en raison de la baisse des coûts de production, a déclaré le Dr Aat Pisanwanich, de la Chambre de commerce thaïlandaise lundi 16 décembre.

Le coût moyen de l'ail frais chinois est de 5 Bt par kilogramme et de 15 Bt pour l'ail sec, tandis que l'ail frais de Thaïlande coûte 11 Bt par kilogramme et de 35 Bt pour l'ail sec.

Les informations publiées sur www.kasetprice.com le 13 décembre donnaient le prix de vente au détail moyen pour l'ail sec thaïlandais à 77 Bt le kilogramme et celui de l'ail chinois est à 50 thb.

La Chine est le plus grand producteur d'ail du monde. 22 millions de tonnes de la production mondiale totale de 26,5 millions de tonnes sont chinoises, tandis que la Thaïlande n'a pu produire que 80 000 tonnes. Les experts estiment que la production mondiale d'ail passera à 31 millions de tonnes en 2025, la Chine restant le premier producteur.

"Le marché de l'ail en Thaïlande vaut environ 10 milliards de Bt, dont 7 milliards de Bt d'ail thaïlandais, tandis que les 3 milliards de Bt restants sont importés, presque entièrement de Chine", a déclaré le Dr Aat.

«La Thaïlande doit faire face à la contrebande d'ail en provenance de Chine, car alors que le chiffre officiel des importations n'est que de 70 000 tonnes par an, la quantité réelle est proche de 100 000 tonnes, une grande partie étant introduite en contrebande et vendue à un prix très bon marché.»

Il a ajouté que la Thaïlande avait perçu une taxe à l'importation sur l'ail en vertu des règlements de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui est fixé à 27 pour cent pour le quota de 60 à 70 tonnes par an et 57 pour cent en dehors du quota. Malgré tout, le prix de l'ail chinois est toujours moins cher que son homologue thaïlandais.

"Le gouvernement doit reconsidérer les mesures d'importation en inspectant la collecte des taxes et en contrôlant les sociétés d'importation d'ail", a-t-il ajouté.

https://forum.thaivisa.com/topic/1139109-thai-garlic-farmers-suffer-as-cheaper-chinese-bulbs-flood-the-market/

imageproxy_php.jpg.fbfa9a86cf1696a082f6cb5bc5bd4803.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 19 septembre 2020 17:11
Sponsors