Le Modérateur

Des drones et des applis contre le paludisme

2 messages dans ce sujet

Les nouvelles technologies sont aujourd'hui mises au service de la lutte contre la propagation des moustiques, porteurs de la maladie. La preuve en cinq exemples.

  •  
    Des drones et des applis contre le paludisme

Quelque 3,2 milliards de personnes sont exposées au paludisme selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), maladie causée par des parasites transmis par les piqûres de moustiques infectés. Si 57 pays ont réussi à réduire d’au moins 75 % les nouveaux cas en 2015, l’épidémie perdure, avec 214 millions de cas cette même année.

L’OMS, dans sa stratégie de lutte contre le paludisme espère, d’ici 2030, l’éliminer dans au moins 35 pays où on pouvait l’attraper en 2015. Elle pourra compter sur les nouvelles technologies pour améliorer la sensibilisation, la lutte contre les moustiques ou l’étude de la propagation de la maladie.

1 - Un drone pour capturer des moustiques

Chez Microsoft, les chercheurs ont développé un prototype de drone qui embarque un piège à moustiques robotisé. Ce projet vise à anticiper les épidémies en identifiant les maladies infectieuses véhiculées par les insectes. L’engin embarque aussi tous les instruments d’un laboratoire miniaturisé d’analyse biologique et transmet les données en temps réel sur une plateforme informatique. La suite de l’opération est encore électronique : pour l’identification des virus, des logiciels spécialisés séquencent ensuite le génome des virus découverts dans les insectes.

2 - Au Malawi, l’interactivité pour éduquer

Au Malawi, le paludisme fait des ravages. Le ministère de la Santé du pays distribue à titre préventif des moustiquaires traitées aux insecticides. Mais certaines communautés ne comprennent pas toujours l’utilité. Depuis 2015, le ministère a lancé la série radiophonique Moyo ndi Mpamba ! (La vie est précieuse !). Cette émission utilise le divertissement à des fins d’éducation en montrant des personnages qui rencontrent des problèmes similaires à ceux des Malawites. Les auditeurs sont encouragés à réagir par SMS ou les réseaux sociaux. Cette interactivité permet aux auditeurs de poser des questions et de participer à un débat. Une réussite, selon ses promoteurs, puisque cette campagne aurait touché plus de 55 % de l’audience ciblée.

3 - Un smartphone pour le diagnostic en Ouganda

4 - Un site web pour suivre la résistance aux insecticides

5 - Les portables pour étudier la propagation de l’épidémie

la suite de l'article ici

http://www.liberation.fr/planete/2016/04/26/des-drones-et-des-applis-contre-le-paludisme_1448559?

 

871485-microsoft-shows-off-its-new-techn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 06 août 2020 14:43
Sponsors