Le Modérateur

Bangkok trop cher pour le Bangkokien moyen

1 message dans ce sujet

Alors que Bangkok entre dans le top 50 des villes les plus chères du monde, les habitants en subissent les conséquences

La récente enquête mondiale sur le coût de la vie place Bangkok pour la première fois parmi les 50 villes -sur 480- les plus chères du monde.

Bangkok a bondi de 43 places d'un coup à la 47e tandis que Singapour se classe 13e. Ashgabat (Turkménistan), Tokyo et Zurich sont les villes les plus chères du monde.

Les Bangkokiens trouvent aussi que la vie est trop chère en ville.

Wutthipong Lertchaipat, un diplômé de 22 ans, déclare qu'il est difficile pour lui de joindre les deux bouts et impossible d'économiser sur son salaire mensuel de 18 000 bahts.

«C'est difficile pour les chômeurs, le ralentissement économique a contraint les entreprises à réduire leurs effectifs. Comment survivre? "

Sa sœur, Jiraphorn Lertchaipat, coordinatrice de projet, 28 ans, fait écho à son frère, notamment en matière de transport.

"Les tarifs BTS et MRT devraient être plus abordables. Je n'ai pas d'autre choix que de les utiliser et je dois payer près de 100 bahts pour voyager chaque jour entre Mor Chit et Siam", a-t-elle déclaré.

Pattarika Aoi-Un, une enseignante de maternelle de 29 ans, déclare que les habitants de la ville n'avaient d'autre choix que de dépenser leurs salaires durement gagnés dans les transports publics s'ils ne possédaient pas de voiture, en l'absence de politique gouvernementale de transports. Les bus gratuits ont été supprimés récemment.

"Je pense que le BTS et le MRT devraient adopter le ticket à 25 bahts pour toutes stations et distances", a-t-elle déclaré.

Mme Pattarika a déclaré qu'elle voulait que le gouvernement s’intéresse à la hausse du coût de la vie pour la classe moyenne. Elle voudrait que la population active puisse construire sa vie dans la ville.

"Il est difficile pour notre génération de vivre, sans parler d'acquérir une propriété ou même de créer une entreprise. Nous essayons simplement de joindre les deux bouts, jour après jour, et nous avons du mal à garder la tête hors de l'eau, " elle a ajouté.

Natthapat Wangvanichaphan, une journaliste indépendante de 28 ans, s'est plaint que l'augmentation du coût de la vie n'apporte pas une meilleure qualité de vie.

Elle a dit qu'elle se sent arnaquée chaque fois qu'elle utilise les transports en commun.

«Je payais plus de 100 bahts par jour pour me rendre au travail. Maintenant, je conduis ma propre voiture, cela me fait économiser beaucoup d'argent. Mais cela dit, les gens devraient avoir un accès égal à des transports publics fiables et abordables afin qu'ils ne gâchent pas leur énergie dans le bus ou les embouteillages ", a-t-elle déclaré.

"[Financièrement], j'ai l'impression d'être accroché à une falaise et je pourrais tomber un jour. La possible pauvreté est un problème structurel."

La flambée du coût de la vie a fait des ravages sur les personnes de tous horizons, y compris les personnes âgées. Nookai Daengpoomee, une commerçante de 68 ans, a déclaré que les pauvres étaient les plus durement touchés.

"Sans argent, nous devons faire attention, mais mes médicaments sont très chers. Je souhaite que le gouvernement règle les problèmes de coût de la vie plus efficacement", a-t-elle déclaré.

Mme Nookai a droit au régime d'aide sociale du gouvernement, mais elle a déclaré que cela n'aide pas les personnes à faible revenu sur le long terme et les sommes octroyées sont symboliques.

Thanawan Srimonta, une marchande de fruits de 66 ans, a déclaré que la campagne Chim, Shop, Chai (goûter, acheter, dépenser), une tentative de stimuler l'économie, n'avait eu qu'un effet à court terme car les sommes octroyées sont symboliques.

"Le problème est que les gens se serrent la ceinture. Je vends moins de fruits qu'il y a cinq ans", a-t-elle déclaré.

Pendant ce temps, Lek Saetiao, un vendeur de rue de 75 ans, a déclaré que la récession et le chômage étaient à blâmer pour avoir étouffé la consommation.

"Je vends moins de pommades à base de plantes, même si j'obtiens gratuitement le meilleur emplacement derrière l'arrêt de bus. J'aimerais que le premier ministre sache comment gérer le pays", a-t-il déclaré.

Lorsqu'on lui a demandé quel serait le cadeau idéal pour le Nouvel An, il demande au gouvernement d'élargir le système de protection sociale pour les personnes âgées.

"Après tout, c'est mieux que rien", a-t-il ajouté.

Boonlert Visetpricha, maître de conférences à l'Université de Thammasat, a déclaré que la pauvreté en Thaïlande change.

Le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté est peut-être moins élevé, mais la "pauvreté comparative" s'est intensifiée au fil des ans.

"L'amélioration de la qualité de vie des pauvres est plus faible que celle des classes moyennes et supérieures. Beaucoup de gens se rendent compte que même s'ils peuvent accéder aux besoins de base, ils savent que les riches vivent toujours plus luxueusement Donc, ce que la Thaïlande connaît, c'est un sentiment de mécontentement face aux inégalités économiques, pas seulement la pauvreté, car la pauvreté en termes absolus a été plus ou moins réduite ", a-t-il déclaré

M. Boonlert a averti que ce ne sont pas seulement les pauvres qui ressentent l'impact de l'augmentation du coût de la vie et de la pauvreté comparative.

"D'après mon expérience, il y a 20 ans, je pouvais payer un petit condo par mensualités. Mais je ne peux plus le faire maintenant parce que les prix de l'immobilier ont augmenté de manière déraisonnable", a déclaré M. Boonlert, spécialiste de la pauvreté urbaine.

Le gouvernement, a-t-il dit, fait face à une bataille difficile pour réduire les inégalités et la hausse déraisonnable du coût de la vie.

M. Boonlert s'est demandé si les plans de relance économique à l'ancienne sur lesquels les gouvernements s'appuyaient traditionnellement pouvaient gagner contre ce qui est devenu un problème structurel. L'inégalité structurelle persistera et s'aggravera tant que le gouvernement ne parviendra pas à créer de nouveaux emplois et à éliminer la pauvreté à long terme", a-t-il déclaré.

Thaivisa en français rappelle que l'inflation telle qu'annoncée par le gouvernement est à 0 et que toutes les enquêtes montrent que la Thaïlande est l'un des pays les plus inégalitaires du monde où les riches se sont enrichis l'an passé de manière extravagante.

Eat-your-way-around-the-world-01-1024x683.thumb.jpeg.7471836e74900a90b3f05a80226a6115.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 08 août 2020 19:54
Sponsors