Le Modérateur

La Thaïlande moins populaire chez les Européens

1 message dans ce sujet

BANGKOK, 28 janvier 2020: le diable se cache dans les détails des statistiques des arrivées de touristes en Thaïlande pour 2019.

MOTS-stats-jan-to-Dec-2019-PDF.thumb.jpg.a436c3ac2580b213565d2a86d1d0b8a5.jpg

En surface, l'accueil de 39,79 millions de touristes et une augmentation de 4,24% méritent des bravos pour le ministère du Tourisme.

Au delà des 39,79 millions de visites en hausse de 4,24% ou des revenus en hausse de 3,05% pour atteindre 1 876 136,90 millions de THB, il existe des tendances alarmantes une fois que vous avez dépassé les gros titres.

Oui, la Chine reste le premier marché avec 10,9 millions de visites en hausse de 4,36% et des revenus en hausse de 4,78%, et 10 autres pays dépassent 1 million de visites chacun. Passez les détails et découvrez que sur les 11 premières nations, seules deux sont situées en dehors de l'Asie: la Russie (1,48 million) et les États-Unis (1,16 million).

Parmi les cinq principaux marchés, la Chine domine avec près de 11 millions de visites, et si le nouveau coronavirus recule au cours du premier trimestre de l'année, les visites chinoises en Thaïlande pourraient dépasser les 12 millions d'ici la fin de l'année. Cependant, les autorités ont bien peur de perdre 2 millions de touristes chinois en 2020.

La Malaisie est le deuxième marché après la Chine avec 4,16 millions en hausse de 3,64%, suivie par l'Inde en troisième place avec 1,9 million de visites en hausse importante de 24,85%. La Corée, quatrième, a enregistré 1,88 million, en hausse de 5,09%, et le Laos, cinquième, a accumulé 1,84 million de visites, soit une amélioration de 10,86%.

Quant au diable dans les détails, nous y voilà avec une baisse constante des voyages en provenance d'Europe et du Moyen-Orient.

6,71 millions d'Européens soit moins 0,61% et les revenus ont diminué de 2,43% estimés à 461 478,75 millions de THB.

Les planificateurs du tourisme et les leaders de l'industrie thaïlandais ont préféré se réfugier dans le boom du voyage en Asie et ont détourné le regard de l'Europe. Parcourez les statistiques répertoriées sous Europe. La Russie est le seul pays européen à avoir enregistré une croissance des recettes touristiques, 13 autres marchés européens ayant déclaré des revenus négatifs.  Et seulement cinq ont généré plus de visites en 2019.

Les principaux marchés comme le Royaume-Uni, autrefois brillant pour le tourisme thaïlandais, sont en berne. L'Espagne a enregistré le taux de croissance le plus élevé avec 3,92%. L'Allemagne, traditionnellement la plus performante d'Europe, a vu ses visites en Thaïlande baisser de 3,28% et la Suisse, toujours un marché de niche sain, a perdu 7,88%. La France est en baisse aussi.

Et pourtant  des budgets de promotion importants ont été dépensés pour assister à l'ITB à Berlin et au WTM à Londres, ainsi qu'à une foule d'autres conférences, campagnes télévisées et roadshows incontournables.

Malgré ces campagnes et les investissements importants dans le maintien d'un réseau coûteux de bureaux de l'Office du tourisme de Thaïlande à travers l'Europe, les sommes massives dépensées au cours des cinq dernières années n'ont pas réussi à inverser la tendance négative des arrivées et des dépenses touristiques. Est-il temps de se demander pourquoi la tendance des marchés d'Europe et du Moyen-Orient, est négative ? Les derniers chiffres indiquent-ils une chute libre imminente?

https://www.ttrweekly.com/site/2020/01/thailands-popularity-dips-in-europe/

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 21 octobre 2021 16:19
Sponsors