Le Modérateur

Accidents de la route : comment les statistiques sont très largement sous-estimées. L'exemple de Phuket au Nouvel An

1 message dans ce sujet

 

Certains lecteurs n'aiment pas qu'on parle des accidents.

Cet article prouve qu'on n'en parle pas assez.

COVID-19 a fait zéro mort et c'est sans doute pour cela qu'on en parle tant.

Les accidents de la route sont un enjeu de sécurité nationale avec environ 25 000 morts, ne pas en parler est criminel. Au moins pour mettre les usagers en garde.

On se demande toujours comment on passe de 12 000 - 13 000 morts reconnus officiellement par le gouvernement à 22 000 - 25 000 morts par an pour l'OMS et pour le gouvernement -officieusement-.

L'excellent Phuket News l'explique à partir d'un exemple : la période du nouvel an sur l’Île.

 

Les autorités de Phuket confirment quatre morts par accidents de la route au Nouvel An, mais le décompte officiel des Sept Jours restera à un décès

PHUKET: Quatre personnes sont décédées des suites d'accidents survenus à Phuket pendant la campagne nationale de sécurité routière des Sept jours de grand danger de la nouvelle année, ont finalement admis les autorités locales

Le 3 janvier, les autorités ont donné le décompte «final» de la campagne de sécurité routière des Sept jours de danger pour la nouvelle année 2020 : zéro mort et 53 blessés après cette réunion

imageproxy_php.jpg.c55f901ad0a6672cadf7a0dc69aef96f.jpg

Cet excellent résultat à Phuket et ailleurs a permis aux autorités d'affirmer que leur campagne de répression avait été un triomphe.

Cependant, après un mois pour permettre aux hôpitaux d'envoyer leurs rapports finaux, le décompte final officiel est passé de zéro à un.

Pourtant le rapport remis au public le 3 janvier donne le décompte pour la période de sept jours du 27 décembre 2019 au 2 janvier 2020, 53 personnes blessées dans 47 accidents, avec zéro décès.

Après la fin de la campagne des Sept Jours pour le Nouvel An 2020, le 2 janvier, Prapan Kanprasang, du Département de prévention des catastrophes de Phuket (DDPM-Phuket), a confirmé - mais uniquement lors d'entretiens, pas en public - que le résultat final de la campagne de sept jours présenté le 3 janvier devait être révisé.

Ensuite M. Prapan a été indisponible à plusieurs reprises en janvier pour confirmer que les rapports des hôpitaux avaient finalement été reçus, le nouveau chef DDPM-Phuket, Sophon Thongsai, a maintenant confirmé à The Phuket News que le décompte révisé pour Phuket était désormais de un mort et 54 blessés.

"Celui qui est décédé durant les sept jours est le Thaïlandais Pongmet Chanthakhat, qui a été blessé dans un accident sur Wichit Songkram Rd le 28 décembre. Il a été ramené à Songkhla, où il a été déclaré mort le 30 décembre", dit  M. Sophon.

«Nous avons reçu des informations sur sa mort après la fin des Sept jours de grand danger. Il était trop tard pour changer le nombre dans le rapport initial », a ajouté M. Sophon.

Parmi Les trois autres personnes décédées des suites de blessures subies dans des accidents au cours des sept jours de grand danger - mais déclarées décédées après la fin des Sept Jours - on déplore une Danoise de 63 ans, Kim Nielsen, qui a été heurtée par une voiture alors qu'elle marchait sur le bord d'une route près du SuperCheap à Karon à 16h le 28 décembre. Les piétons paient un lourd tribut au Carnage Sans Fin.

Mme. Nielsen a eu des côtes cassées et le bassin fracturé, ainsi que des hémorragies internes. Elle a été envoyée à l'hôpital de Chalong puis transférée plus tard à l'hôpital de Bangkok à Phuket.

Mme. Nielsen serait décédé des suites de ses blessures le 9 janvier, a déclaré M. Sophon.

Une autre des trois victimes décédées plus tard des suites de ses blessures dans un accident au cours de la période du Nouvel An est un homme que les autorités n'ont pas encore identifié.

L'homme est d'apparence asiatique et a environ 30 ans, a déclaré M. Sophon.

"Il conduisait une moto sans casque et a été heurté par un pick up près de Saphan Hin le 31 décembre. Il est décédé à l'hôpital de Vachira Phuket le 9 janvier", a-t-il ajouté.

M. Sophon a indiqué qu'une autre personne déclarée décédée après la fin de la campagne était Thanaphorn Masalee.

M. Sophon a rapporté que Mme Thanaphorn a été blessée dans un accident sur Phrabaramee Rd à Patong le 1er janvier et est décédée plus tard à l'hôpital Vachira Phuket le 4 janvier.

Cependant, The Phuket News avait déjà porté la mort de Mme Thanaphorn à l'attention de l'ancien chef du DDPM-Phuket, M. Prapan, le 1er janvier - donc avant la date de la publication du rapport de la campagne par des responsables de Phuket le 3 janvier.

L'un des administrateurs du site Web ThaiRSC, qui a demandé à ne pas être nommé, avait confirmé à The Phuket News : «L'hôpital a signalé la mort de Mme Thanaphorn vers 3 heures du matin le 1er janvier.»

Le site Internet ThaiRSC rapporte aujourd'hui deux décès à Phuket au cours de la campagne: ceux de Mme Thanaphorn et de M. Pongmet. Auxquels il faut donc ajouter Mme Nielsen et l'anonyme... tous deux étrangers...

Quoi qu'il en soit et même s'il liste clairement 4 personnes, M. Sophon affirme que le décompte de Phuket pour la campagne du Nouvel An 2020 restera à un mort donc un rapport mensonger.

Le rapport final a été présenté et signé par le gouverneur, a-t-il déclaré.

Si la même manipulation est reproduite dans toutes les provinces et tous les jours, le décompte du gouvernement est évidemment ridicule et même celui de 25 000 morts de l'OMS est peut-être sous estimé.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1150327-phuket-officials-confirm-four-dead-from-new-year-road-accidents-but-official-seven-days-tally-will-remain-at-one-fatality/

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 13 août 2020 02:01
Sponsors