Le Modérateur

Covid-19 : un étranger condamné à une amende de 20 000 bahts pour avoir enfreint la quarantaine

1 message dans ce sujet

Les Thaïlandais sont avertis, la prochaine amende est pour eux.

Le gouverneur de la province de Buriram, dans le nord-est de la Thaïlande, a annoncé qu'un étranger revenant rendre visite à sa femme en provenance d'un pays à risques a été condamné à une amende de 20 000 bahts pour ne pas avoir correctement suivi sa quarantaine pendant 14 jours.

Même si l'étranger a dit qu'il était resté dans sa voiture de location et qu'il avait un certificat médical de son pays assurant qu'il n'était pas infecté, il a été verbalisé.

Maintenant, le gouverneur et le personnel médical de la province ont averti que les Thaïlandais de retour de Bangkok - désormais considéré comme une zone à risque elle-même - risquent 20 000 bahts d'amende pour ne pas rester en quarantaine.

L'étranger dans le Daily News n'a pas été nommé mais d’autres médias affirment qu'il est Coréen du Sud. Ce pays a longtemps été stigmatisé alors que l'Europe est en réalité beaucoup plus touché.

Les résidents du lotissement Jira Nakhon s'étaient plaints de la rupture de la quarantaine par un étranger après son arrivée pour rendre visite à sa femme.

L'étranger a reconnu qu'il était sorti de la maison mais a dit qu'il n'était pas sorti de la voiture.

L'application "Buriram Healthy Passport" a montré les déplacements du contrevenant.

Le gouverneur Thatchakorn Hatthathayakul a déclaré qu'il était arrivé à Suvarnabhumi à 9 heures le 19 mars.

Il est ensuite allé à Pattaya pour une nuit où il a loué une voiture.

Le lendemain, il a quitté Pattaya à 6 heures du matin et s'est rendu à Buriram, arrivant à 13 heures. Il est resté dans l'appartement de sa femme.

Le 22 il est sorti de la maison mais n'est pas sorti de la voiture.

Tout cela contrevient aux termes de sa quarantaine. Même s'il a un certificat médical du pays où il a commencé son voyage, ce n'est pas suffisant pour lui éviter une amende de 20 000 bahts.

Le gouverneur a dit qu'il était désolé pour les étrangers. Il ajoute que les hôteliers et assimilés qui ne signalent pas les infractions de quarantaine commises par leurs clients seront condamnées à une amende similaire.

Il est allé plus loin : les Thaïs revenant de Bangkok et des provinces environnantes doivent observer une quarantaine de 14 jours lorsqu'ils se rendent à Buriram, sinon ils seront condamnés à une amende de 20 000 bahts.

Le Dr Withit Saritdeechaikul qui était également présent à la réunion au poste de police de Buriram a fait écho à ces déclarations.

Il a en outre souligné que les certificats médicaux n'étaient pas pris en compte.

Thaivisa note que des dizaines de milliers de Thaïlandais et de travailleurs migrants ont quitté Bangkok - beaucoup dans des bus et des trains bondés - après que de nombreuses activités de la ville ont été interdites.

Ces foules se dirigent vers les provinces et les frontières où elles trouvent portes closes. Les observateurs les appellent des bombes à retardement.

Par ailleurs, de nombreuses provinces se protègent des provinces voisines. Par exemple, on contrôle la fièvre pour entrer dans la province de Ranong. Image ci-dessous.

https://forum.thaivisa.com/topic/1155480-covid-19-foreigner-fined-20k-for-breaking-quarantine-health-certificate-didnt-help-him-thais-warned-they-are-next/

 

ET1z1TxU8AARmjs.jpg.f3f7c46fda7ad0e9bf3cd23c3c40e99e.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 octobre 2020 09:16
Sponsors