Aller au contenu
BANGKOK 16 November 2019 01:44
Le Modérateur

Une Thaïlandaise poursuivie pour avoir critiqué le projet de Constitution sur Facebook

Recommended Posts

Une Thaïlandaise est poursuivie pour avoir commenté sur Facebook un projet de nouvelle Constitution, malgré l'interdiction faite par la junte de s'exprimer sur le sujet avant le référendum d'août.

Arrêtée hier, cette femme de 59 ans, responsable d'une association pour enfants autistes dans le nord-est de la Thaïlande, est la première à faire l'objet de poursuites depuis l'entrée en vigueur de la loi vendredi dernier. Ce texte, approuvé par le roi de Thaïlande, interdit de "tromper, de forcer ou d'influencer un électeur" dans un sens comme dans l'autre, sous peine de dix années de prison. Elle a reconnu avoir critiqué le texte, écrit par les militaires au pouvoir, pensant que la loi n'était pas encore entrée en vigueur. Elle a été libérée après avoir versé une caution de 200.000 bahts soit 5000 euros. Depuis son arrivée au pouvoir après un coup d'Etat en mai 2014, la junte a utilisé des pouvoirs spéciaux pour mettre en place une série de lois restreignant les libertés publiques. Les rassemblements politiques restent ainsi toujours interdits.

 

lire la suite ici

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/28/97001-20160428FILWWW00131-une-thailandaise-poursuivie-pour-avoir-critique-le-projet-de-constitution-sur-facebook.php

 

rien de très nouveau mais cela montre la façon dont la France voit cet état de fait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×