Le Modérateur

L'exode de Phuket stoppé car les autorités sont dépassées et ferment le pont

1 message dans ce sujet

PHUKET: Quelques heures après avoir ouvert le pont pour que les gens (qui n'habitent pas la province) quittent l'île le 1er mai, la police a ordonné à nouveau la fermeture du pont à la circulation, les fonctionnaires étant submergés par les personnes voulant quitter Phuket pour rentrer chez elles.

Toute personne qui souhaite quitter l'île par la route doit attendre au moins dimanche (3 mai), a déclaré cet après-midi le chef de la police provinciale de Phuket, le général de division Rungrote Thakurapunyasiri.

Les agents ont cessé de permettre aux gens de traverser le pont à 14 heures. Il n'a pas été précisé qui a donné l'ordre de mettre fin à l'exode organisé par l'État.

Plus de 40 000 personnes se sont inscrites pour quitter Phuket dans le cadre d'une campagne qui a commencé comme une «enquête» des autorités afin d'évaluer le nombre de personnes voulant quitter Phuket. L'idée était d'élaborer un plan d'exode.

Le vice-gouverneur de Phuket, Supoj Rotreuang Na Nongkhai, a expliqué hier que toute personne souhaitant quitter l'île doit d'abord obtenir une autorisation écrite du chef du village (Phu Yai Baan) ou du chef de sous-district (Kamnan) de l'endroit où ils résident à Phuket.

Alternativement, les gens pourraient s'inscrire via un formulaire en ligne.

L'idée était de permettre à 2 500 personnes de quitter l'île le matin et à 2 500 autres entre midi et 20 heures, a expliqué Supoj.

Cela signifie qu'il faudra 8 jours pour exfiltrer tout le monde. Bien sûr, les intéressés préférant partir le jour 1 que le jour 8.

 

Hier, les agents au poste de contrôle se sont retrouvés débordés depuis avant l'aube, car les voitures faisaient la queue sur des kilomètres devant le pont depuis des heures.
 

Le major-général Rungrote a déclaré l'après-midi que la décision de fermer le pont était intervenue après que le gouverneur de Phuket a discuté de la question avec les responsables de la santé.

Le processus, aujourd'hui, n'était «pas ordonné», a-t-il dit.

Le Gén. Rungrote n'a pas précisé si les personnes arrivant au point de contrôle avaient réservé leur place pour partir en utilisant l'application «QueQ», comme on le leur avait demandé.

 

Les personnes souhaitant quitter l'île devront désormais attendre au moins dimanche, a-t-il déclaré.

La décision a suscité beaucoup de déception parmi ceux qui ont hâte de rentrer chez eux, car beaucoup n'ont plus de travail à Phuket, et donc aucun revenu pour subvenir à leurs besoins sur l'île.

https://forum.thaivisa.com/topic/1162317-phuket-exodus-halted-as-officials-overwhelmed-close-bridge/

 

Un autre exode pose des problèmes, c'est celui entre Bangkok et Korat.

Là aussi des dizaines de milliers de personnes qui déferlent dans une province, c'est un risque important. La province de Korat voudrait que les arrivants procèdent à une quarantaine de 14 jours. Affaire à suivre car potentiellement facteur de troubles.

1208422149_Screenshot(188).png.c5a47d1e6d84a063c0d3ee136a20cec7.png

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 09 août 2020 04:09
Sponsors