Le Modérateur

Le conseiller consulaire, C Bauchet, s'insurge contre certaines mesures du gouvernement (associations, retraités, handicapés)

1 message dans ce sujet

La Lettre de votre Conseiller Consulaire

Thailande et Birmanie

CLAUDE BAUCHET

2 mai 2020

Annonces gouvernementales pour l’aide

aux Français de l’étranger

Avancées et Insuffisances


Sommaire

- Grandes lignes du plan d’aide

- Bourses et établissement scolaire

- Aide sociale

- Abandon des subventions 2020 aux associations

- Aides aux entrepreneurs français installés à l’étranger

- Situation des retraités non-résidents et loi de finance


Grandes lignes du plan d’aide.

Élu conseiller consulaire « Français du monde » je prends acte du plan de sauvegarde des Français de l’étranger présenté le 30 04 2020 par les ministres Messieurs Jean-Yves Le Drian, Gérald Darmanin et Jean-Baptiste Lemoyne.

Au total, ce sont 240 millions d’euros qui devraient être mobilisés pour apporter à nos compatriotes qui vivent à l’étranger un soutien au plan sanitaire, éducatif et social afin de les aider à faire face à la crise sanitaire. Cette somme se répartit de la manière suivante :

50 millions pour les bourses scolaires
100 millions d’avance de France Trésor pour soutenir l’AEFE
20 millions pour le dispositif sanitaire et le rapatriement
50 millions pour venir en soutien à nos compatriotes dans le besoin
20 millions uniquement dédiés au rapatriement pour couvrir les frais de transport ( qui il faut le remarquer bénéficient plutôt aux touristes qu’aux expatriés)

Ces annonces vont certes dans le bon sens, mais appellent aussi à beaucoup de vigilance et m’amènent encore à de nombreuses interrogations.

Bourses et aides aux établissements scolaires français

J’apprécie à sa juste valeur l’attribution des 50 millions au budget des bourses scolaires qui correspond à ce que nous avions évalué comme besoins supplémentaires immédiats. Mais Il faudra réévaluer ces besoins en fonction des demandes des familles pour la prochaine campagne des bourses.
En revanche, les 100 millions d’avance de France Trésor à destination de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger) soulèvent un certain nombre de questions.
Tout d’abord, il ne s’agit pas d’une aide, mais d’une dette consentie à l’Agence. Qui va rembourser cette dette ? Quelles garanties auront les parents d’élèves de ne pas avoir à subir à moyen terme une augmentation des frais de scolarité lorsqu’ il faudra rembourser cette avance ?
Comment va donc être ventilé ce montant ?
Sur quels critères vont être « aidés » les établissements ?

Aides sociales

Si nous apprécions également les
50 millions d’€ apportés à l’aide sociale, il faut savoir que les règles et critères actuels très rigides ne vont pas permettre de répondre correctement aux demandes qui nous arrivent. Il est donc urgent d’adapter ce système aux réalités de la crise actuelle. Il est indispensable que les conseillers consulaires, élus de terrain, soient consultés pour l’attribution de ces aides exceptionnelles.

Abandon des subventions 2020 aux associations
Je m’insurge de la décision de réorientation sans aucune concertation avec les élus des crédits associatifs STAFE à destination d’associations sociales ( OLES).
De plus, aucune association de ce type n’existe dans notre circonscription ce qui crée une injustice flagrante entre expatriés et une disparité entre pays.
C’est d’autant plus dommageable, que le réseau Alliance Française, et plus largement les établissements culturels, sont les grands oubliés de ce plan de sauvegarde.

Aides aux entrepreneurs français installés à l’étranger

Il ressort de cette communication gouvernementale du 30 avril, que l’AFD ( Alliance Française de Développement) étudie la manière d’apporter un soutien aux entreprises « françaises » de droit local à l’étranger, en ciblant éventuellement l’entrepreneur quand il est de nationalité française.
Cette idée vient les élus Français Du Monde et lui avait récemment soumise par courrier. Nous souhaitons avec force que le gouvernement la mette en œuvre.

Situation des retraités non-résidents et loi de finances

Dans le texte de ce communiqué il est précisé « Aussi pour aider les ressortissants français dont la situation l’exige …..»
Dans cet esprit va-t-on enfin prendre en compte la situation financière de nombreux retraités et handicapés dont la situation va devenir dramatiquement précaire au 1er janvier prochain ?
Au milieu d’une pandémie mondiale, ces retraités et handicapés sont les membres les plus fragiles de la société, et les frapper au portefeuille avec la brutalité de la loi de finances pour 2019 est tout simplement scandaleux. L’imposition par défaut ou même en optant pour la déclaration de ses revenus mondiaux appliqué aux pensions de source française, sera pour la plupart des retraités au moins doublée (et pour certains beaucoup plus) .
Faut-il alors penser que : « Cette situation n’exige pas d’aider ces ressortissants français » ?

Nous attendons donc également du Président de l’AFE qui est le porte parole des français expatriés auprès du ministère des affaires étrangères, qu’il nous confirme que le gouvernement est prêt à revoir sa copie sur cette loi de finance qui va impacter gravement les 50.000 non-résidents retraités et handicapés éparpillés dans 184 pays au monde.

Restant à votre écoute

Claude BAUCHET

CONSEILLER CONSULAIRE

E-mail : [email protected]
Tel: 08 1844 77 47 de Birmanie : +6681 844 77 47

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 08 juillet 2020 22:07
Sponsors