Le Modérateur

Les ados reprennent le courses de motos illégales. Prayut menace de reconfiner

1 message dans ce sujet

Une opération de la police de Roi-Et dans 20 districts a entraîné la saisie de 240 motos trafiquées pour faire du bruit.

Hier, le commandant provincial Pol Maj-Gen Phairote Mangkhla a montré les deux-roues et les échappatoires incriminés dans le parking du commissariat central.

Les "pilotes" ainsi que les détaillants et les ateliers ont été visés dans l'opération du 8 au 14 juin après une augmentation des plaintes pour le bruit.

La police a déclaré qu'elle continuerait d'agir sur la pollution sonore en exigeant que les délinquants changent leurs échappements avant que les véhiculent confisqués ne soient restitués.

Les parents de mineurs ont également été contactés afin que leurs enfants ne récidivent pas.

Il ne s'agit que d'un exemple car les courses de motos illégales ont repris dans plusieurs provinces dont Chonburi.

 

BANGKOK - Le gouvernement peut à nouveau imposer le couvre-feu si les gens ne coopèrent pas, a déclaré le Premier ministre Prayut Chan-o-cha.

Il a envoyé le message en réponse aux informations faisant état de jeunes motocyclistes se sont rassemblés pour des courses de rue illégales, dès la première nuit après la levée du couvre-feu.

«Les adolescents qui se sont rassemblés pour les courses de deux roues ne coopèrent pas. Si cela continue et que les gens ne se contrôlent pas, le couvre-feu sera à nouveau mis en place», a déclaré le général Prayut.

Ce serait de retour à la case départ et il y aurait des impacts économiques et sanitaires, a-t-il dit.

«La police doit agir contre les courses de moto des adolescents. Même sans couvre-feu, ils doivent de toute façon être arrêtés pour avoir causé des troubles publics (comme à Roi Et). Ils pourraient également transmettre des maladies. L'état d'urgence est toujours en vigueur. Les policiers doivent transformer leurs barrages de couvre-feu en points de contrôle de courses illégales », a déclaré le Premier ministre.

«Après la 4e phase de déconfinement, nous verrons si la situation s'aggrave. Aujourd'hui, il est heureux que la maladie soit uniquement importée et que les personnes infectées (des rapatriés) se trouvent dans les installations de quarantaine de l'État. Ainsi nous gardons le contrôle. », a déclaré le général Prayut.

"La liberté à 100% n'existe pas en raison des restrictions sanitaires", a-t-il déclaré.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1168573-thailand-may-impose-curfew-again-if-people-do-not-cooperate/

https://forum.thaivisa.com/topic/1168651-roi-et-police-crackdown-on-noisy-racers-yields-hundred-of-bikes/

 

5pm.jpg.c99284a03f7e92a2e6d3b23677013a7c.jpg.d3a901d296dfb14b92905a06623e0ec2.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 09 août 2020 04:08
Sponsors