Le Modérateur

Compétitivité mondiale, la Suisse 3e, la Thaïlande, en baisse, reste devant la France

1 message dans ce sujet

La Suisse dans le top 3 du classement, les USA dégringolent

La Suisse est de nouveau montée d'un cran dans le classement 2020 de la compétitivité mondiale établi par l'institut IMD.

«L'avantage des petites économies dans la crise actuelle vient de leur capacité à lutter contre la pandémie et de leur compétitivité économique» estime Arturo Bris, directeur du centre de compétitivité de l'IMD, cité dans l'étude publiée mardi, soulignant leur «facilité à trouver un consensus social».

Pour la troisième année consécutive, la Suisse gagne une place au classement établi par le prestigieux institut lausannois, à la faveur de son «économie vigoureuse alimentée par un commerce international robuste», étayée par son «infratructure scientifique et ses systèmes de santé et d'éducation.

Derrière Singapour, qui consolide son hégémonie, le Danemark affiche une progression de six positions par rapport à l'édition 2019 du classement. L'IMD souligne la performance du pays scandinave – désormais fer de lance européen en matière d'efficience – dans des critères comme l'investissement et la productivité.

Deuxième du classement l'année dernière, Hong Kong est relégué à la cinquième place, un recul à mettre sur le compte de la performance mitigée de son économie, ainsi que du marché du travail et du contexte social. «Les atouts sous-jacents de son économie restent cependant en place», soulignent les auteurs de l'étude.

Le classement complet est à découvrir sur le site de l'IMD

https://www.imd.org/contentassets/6333be1d9a884a90ba7e6f3103ed0bea/wcy2020_overall_competitiveness_rankings_2020.pdf

Peu de changements au bas du classement
Les Etats-Unis, champions du monde de la compétitivité il y a tout juste deux ans, ont encore perdu trois places et se retrouvent encore de justesse dans le top 10. «Les guerres commerciales ont affecté l'économie chinoise et américaine, inversant leur trajectoire de croissance», commente l'IMD. L'Empire du milieu est retombé quant à lui du 14e au 20e rang.

Principal partenaire économique de la Suisse, l'Allemagne est restée sur ses marques, à la 17e position, comme l'Italie (44e). La France (31e) en revanche, a reculé d'une place.

Le dernier wagon comporte toujours les mêmes occupants, à savoir, le Venezuela – qui reste titulaire de la lanterne rouge – l'Argentine et la Mongolie.

 

De mauvaises performances économiques et un gouvernement inefficace ont fait chuter la compétitivité mondiale de la Thaïlande de quatre places cette année, affirme The Nation, un média pro-armée.

La Thaïlande occupe désormais la 29e place des 63 économies, soit une baisse par rapport au classement de l'année dernière (25e), selon le classement IMD, un organisme basé en Suisse.

Le rapport publié mardi 16 juin a également montré que le score de la Thaïlande était tombé à 75,387 par rapport à 77,233 l’an dernier.

Le classement du Royaume en matière de compétitivité a été plombé par ses performances économiques, qui ont chuté de six places et par le critère "efficacité du gouvernement", où la Thaïlande perdu trois places.

"La place de la Thaïlande dans la liste a été affectée par une économie atone, qui n’attire plus les investisseurs étrangers et les préoccupations concernant la pénurie de main-d’œuvre à long terme", a déclaré Teeranun Srihong, président de la Thailand Management Association (TMA).

"Un autre facteur clé est l’inefficacité du gouvernement, compte tenu de l'affaiblissement de l'état de droit, de la mauvaise gestion des principales institutions nationales et de la détérioration de la stabilité financière."

Cependant, le pays a fait mieux en termes d'efficacité commerciale et a montré une légère amélioration de ses infrastructures.

"Le score global de la Thaïlande en matière de compétitivité reste cependant faible, car elle a de nombreux défis à relever tels que l'éducation, l'environnement ainsi que les infrastructures scientifiques et technologiques", a déclaré Teeranun.

Cette année, l'IMD a également ajouté de nouveaux indicateurs à sa méthodologie : les objectifs de développement durable, l'indice de démocratie et l'activité entrepreneuriale.

 

https://www.20min.ch/fr/story/la-suisse-dans-le-top-3-du-classement-les-usa-degringolent-334515321048

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1168783-sluggish-economy-deficient-government-pulling-down-thailand’s-competitiveness/

 

Depuis des décennies, les gouvernements promettent d'offrir une éducation de meilleure qualité aux enfants, or on observe l'inverse. Ainsi la main d’œuvre qualifiée est trop rare pour garantir la compétitivité du pays.

 

1620934093_Screenshot(274).thumb.png.161e136cbbf78aa4ec08d39f32ebde3d.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 13 août 2020 01:06
Sponsors