Le Modérateur

Un député thaïlandais propose de légaliser la prostitution

1 message dans ce sujet

Un député thaïlandais ajoute sa voix aux appels à la légalisation de l'industrie du sexe et des sextoys en Thaïlande.

 

Cela permettrait d'intégrer les professionnel(le)s du sexe dans le système, de leur offrir une meilleure protection contre la criminalité et de leur permettre de bénéficier des avantages de l'État.

Les taxer sur leurs gains serait une aubaine pour les coffres de l'État.

Il est temps que la Thaïlande se rende compte des faits - la prostitution est partout et est très répandue depuis l'époque d'Ayuthaya il y a 700 ans.

Dans l'histoire, Parfois, cela a été légal, parfois non - il est maintenant temps de légaliser à nouveau après 61 ans de prohibition.

Ce député est chef du -petit- parti "civilisation thaïe" et s'appelle Mongkolkit Suksintharanon.

Mongkolkit fait partie d'un comité qui cherche à obtenir de l'aide pour les victimes d'abus sexuels et de viol. Il a dit que Pheu Thai et le parti Forward Forward avaient précédemment essayé de changer la loi mais sans succès. Le moment est venu de redoubler d'efforts.

Dans une interview avec Thai Channel 8, il a d'abord parlé de légaliser les sextoys. Il a dit que leur utilisation était répandue en Thaïlande et qu'il était pratiquement impossible et ridicule de les interdire. Ils sont légaux dans la plupart des pays étrangers et devraient être légaux en Thaïlande et taxés.

Puis il s'est tourné vers les travailleurs du sexe et l'industrie de la prostitution en disant que les progrès de son comité étaient entravés par certains "vieux députés - dinosaures" nés pendant  la Seconde Guerre mondiale. Il pense qu'une nouvelle génération fait pression pour le changement.

Avec lui, ils croient qu'il est préférable de faire entrer les travailleurs du sexe dans le système, de leur donner un numéro fiscal et de leur accorder des avantages sociaux si nécessaire.

Le montant des taxes récupérées serait énorme.

En raison de la stigmatisation et des attitudes négatives à l'égard des professionnel(le)s du sexe, beaucoup ne demandent pas d'aide lorsqu'ils sont victimes de crimes et d'abus sexuels. Cela doit changer et c'est le moment.

Mongkolkit a déclaré que les tentatives d'arrêter la prostitution en Thaïlande sont complètement vaines, car l'industrie est répandue partout et l'a toujours été.

Interrogé sur la question de savoir si les Thaïlandais sont prêts à accepter cette idée, il a souligné que la prostitution existait en Thaïlande depuis les jours de gloire du royaume d'Ayuthaya il y a 700 ans. Depuis lors, il y a eu des moments où c'était légal, des moments où c'était illégal.

La dernière période de légalité s'est terminée en 1959 quand les lois ont changé.

La Thaïlande doit cesser la politique de l'autruche et doit évoluer avec son temps.

Thaivisa note que de nombreux Thaïs sont dans le déni complet vis à vis de l'industrie du sexe. Même si beaucoup de Thaïlandais reconnaissent qu'il y a des prostituées, de nombreuses personnes haut placées restent profondément conservatrices comme la vieille garde à laquelle le député fait référence et s'auto-persuadent que la prostitution n'existe pas.

Thaivisa en français ajoute qu'à aucun moment la junte qui a fomenté un coup d'état en 2014 n'a essayé de fermer des endroits comme Soï Cowboy, Patpong ou Pattaya. Comme elle avait tous les pouvoirs, c'était simplissime de fermer tous les commerces de ces ruelles.

https://forum.thaivisa.com/topic/1169645-thai-mp-proposes-to-legalise-prostitution/

soi-cowboy.jpg.2d96b69c92a3fa2c268df96f4a3fec8a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 octobre 2020 06:18
Sponsors