Le Modérateur

Deux hôpitaux prêts à tester la médecine traditionnelle thaïlandaise dans le traitement de Covid-19

1 message dans ce sujet

Des recherches ont commencé dans deux hôpitaux sur l'utilisation de la chirette verte , Andrographis Paniculata (AP) pour traiter Covid-19.

La chirette verte, de nom latin Andrographis paniculata est une plante de la famille des acanthacées native de l'Inde et du Sri Lanka.
Autres noms communs : andrographis, justicie, chirreta, carmantine, mahalita, roi des amers, échinacée d'Inde, Chuanxinlian (ou Chuan Xin Lian).
Andrographis paniculata est utilisée depuis des siècles en Inde par les tribus Siddha pour la médecine ayurvédique, par les Tamouls, ainsi qu'en médecine tribale pour traiter la fièvre.
Dans la médecine Siddha, l'Andrographis Paniculata est très utilisée pour traiter la fièvre,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrographis_paniculata

La chirette est utilisée en médecine traditionnelle thaïlandaise pour traiter diverses infections, notamment la fièvre et le rhume.

La première phase se concentre sur la sécurité (innocuité) et l'activité désinfectante.

Le Dr Marut Jirasrattasiri, directeur général du Département de médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise, a déclaré que son département collaborait avec la faculté de médecine de l'hôpital Siriraj, le Chulabhorn Research Institute et la Government Pharmaceutical Organization (GPO) pour mener une étude pilote sur les effets de la chirette sur les patients atteints de Covid-19 avec l'approbation du Comité d'éthique de la recherche humaine.

Au départ, Il a été demandé de mener un essai sur des patients à l'Institut des maladies infectieuses de Bamrasnadura. Cependant, étant donné que la situation actuelle des personnes infectées par Covid-19 en Thaïlande s'améliore, il y a très peu de patients dans cet endroit.

Le Département a donc demandé au comité la permission de changer l'hôpital de recherche et de travailler à l'hôpital Samut Prakan et l'hôpital Bang Lamung, car ce sont les principaux centres de quarantaine de l'État qui acceptent les rapatriés de l'étranger.

Il a ajouté que les personnes infectées qui remplissent les critères pour recevoir la chirette seront des patients dont l'infection à Covid-19 a été confirmée et qui ont des symptômes depuis moins de 72 heures. Ces symptômes doivent être légers à modérés: fièvre, toux, ce qui ne nécessite généralement aucun type de médicament.

Dans la première phase, six sujets recevront 60 mg de capsules d'extrait de chirette, soit trois fois la dose normale, trois fois par jour pour voir si les symptômes s'améliorent clairement. Six autres patients recevront 100 mg de capsules d'extrait de chirette, soit cinq fois la dose normale, trois fois par jour.

"La première phase des essais sur l'homme se concentrera sur l’innocuité. Nous voulons connaître les effets à la fois chez les personnes avec et sans symptômes, les effets sur le sang et l'effet de l'enzyme cytokine qui est nocif pour les poumons, le cœur ou le foie.

"L'extrait aidera à réduire l'infection. S'il fonctionne bien, il sera bon marché et largement disponible. Surtout que les herbes sont produites à 100% en Thaïlande", a déclaré le Dr Marut.

https://forum.thaivisa.com/topic/1170429-two-hospitals-ready-to-trial-traditional-thai-medicine-in-treating-covid-19/

 

imageproxy_php.jpg.490211c018f1696bca0c373d4c2d83e8.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 15 août 2020 15:15
Sponsors