Le Modérateur

La Thaïlande annule l’interdiction des vols internationaux

1 message dans ce sujet

 
 
Mercredi 1er juillet, la Thaïlande lèvera partiellement l’interdiction d’atterrir depuis l’étranger appliquée depuis le 3 avril, a annoncé mardi 30 juin l’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande.

175659322afp2.jpg
À l'aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi, en Thaïlande. Photo : AFP/VNA/CVN

L’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande (CAAT) autorisera les avions d’État et militaires, les avions effectuant un atterrissage d’urgence et les avions effectuant un atterrissage technique sans débarquement. Cette autorisation s’appliquera aussi aux vols d’aide humanitaire, aux vols de secours, aussi aux vols de rapatriement et de fret.

Les étrangers ayant un permis de travail, une résidence et leur famille en Thaïlande… pourront entrer dans le pays, mais seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

La Thaïlande rouvrirait tous les 37 postes frontaliers terrestres à partir du 1er juillet, en vue de reprendre l’échange de marchandises avec le Myanmar, la Malaisie, le Laos et le Cambodge, en vue de reprendre le déplacement des hommes d’affaires et des marchandises.

Cette décision a été prise lors d’une réunion des membres du Centre pour l'administration de la situation du COVID-19 du gouvernement thaïlandais (CCSA), présidée par le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha, a déclaré le porte-parole du CCSA, Taweesilp Visanuyothin. Cependant, les touristes de ces quatre pays ne sont pas encore autorisés à entrer dans ce pays via ces postes frontaliers, a-t-il indiqué.

Mardi 30 juin , le CCSA a prolongé le décret d'urgence d'un mois supplémentaire jusqu'à fin juillet, après son expiration prévue ce mardi 30 juin. La Thaïlande a signalé deux nouveaux cas de coronavirus et aucun nouveau décès le 30 juin, ce qui porte le nombre total d'infections à 3.171 avec 58 décès depuis janvier.

Tous les nouveaux cas sont des ressortissants thaïlandais mis en quarantaine après leur retour récent d’Irak, a annoncé le CCSA, ajoutant qu’aucune transmission locale n'est confirmée dans ce pays depuis 36 jours.

En Indonésie, le chef de la force anti-COVID-19, Doni Monardo, a déclaré mardi 30 juin que la plupart des personnes atteintes du nouveau coronavirus dans le pays n'ont pas présenté de symptômes. Donc, il est important de faire attention au risque d’infections de ces cas.

Le ministère indonésien de la Santé a confirmé le 29 juin 1.082 nouveaux cas de COVID-19, portant le nombre total dans ce pays à 55.092. Le nombre de décès s’est élevé à 2.805, le niveau le plus élevé enregistré dans un pays d’Asie de l’Est, après la Chine.

VNA/CVN
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 15 août 2020 15:19
Sponsors