Le Modérateur

Fiasco de Rayong : peur sur la ville, l'armée plaide l'innocence et Prawit stigmatise les migrants

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire

 

L'armée a nié toute responsabilité concernant le soldat égyptien qui a visité un centre commercial à Rayong avant d'être testé positif à Covid-19. L'affaire a provoqué un tollé parmi les citoyens thaïlandais, qui ont ciblé l'armée avec un flot de critiques sur les réseaux sociaux pour avoir autorisé le soldat à entrer dans le pays à un moment où la plupart des étrangers sont interdits.

Cependant, le porte-parole de l'armée, le colonel Winthai Suwaree, a déclaré aujourd'hui que l'armée n'était pas responsable de l'invitation du soldat égyptien.

Winthai a déclaré que le soldat et les autres membres de sa délégation avaient satisfait aux critères concernant 11 types d'étrangers autorisés à entrer en Thaïlande.

«Nous voyons que les gens critiquent l'armée ou son commandant pour avoir permis à un soldat égyptien de se rendre en Thaïlande. Nous tenons à vous informer que c'est une fake news. Je vous en prie, ne croyez pas les gens qui ont pour objectif d'attaquer l'armée », lit-on dans l'article.

 

Le soldat est arrivé à l'aéroport d'U-Tapao mercredi, mais n'a été testé que dimanche. On ne sait pas pourquoi. Les autorités n'ont pas dévoilé le nom du centre commercial qu'il a visité.

Le secteur du tourisme à Rayong a exprimé sa crainte que le cas d'un soldat égyptien testé positif à Covid-19 ne nuise davantage à leurs entreprises et exhorte les autorités à contribuer à restaurer la confiance du public.

Chayut Chaitrakulthong, président des exploitants d'entreprises touristiques de la province orientale, a déclaré qu'il craignait que cette nouvelle n'éloigne les touristes au moment où les entreprises locales commençaient à se rétablir après le déconfinement du 1er juillet.

Cependant, il a dit que le degré de confiance des gens dépendait de la manière dont les autorités provinciales traitaient le problème qui, selon certains observateurs, a révélé une attitude laxiste de leur part.

L'administration en charge de Covid (CCSA) a pris des mesures urgentes après qu'un soldat égyptien infecté par Covid-19 s'est rendu dans des centres commerciaux de la province de Rayong.

Les trottoirs du centre ville ont été lavés à grande eau.

 

Par ailleurs, la famille d'une fillette de neuf ans infectée par Covid-19 fait l'objet d'une enquête car les membres de cette famille, des diplomates, ne se trouvent pas dans les locaux de l'ambassade, mais en ville, dans un condominium.

 

Le vice-ministre de la Santé publique, Sathit Pitutecha, se rendra à Rayong mardi, tandis qu'un directeur du Département des maladies visitera le condominium à Bangkok.

 

Deux étages d'un hôtel à Rayong où une délégation égyptienne a séjourné ont été fermés pour désinfection après qu'un soldat a été trouvé infecté par le coronavirus.

Le gouverneur de Rayong, Surasak Charoensirichote, a déclaré lundi avoir ordonné la fermeture des deux derniers étages de l'hôtel pour empêcher toute propagation du virus.

Deux employés de l'hôtel en contact étroit avec le patient ont également été placés en quarantaine. Mercredi, ils ont livré de la nourriture, a-t-il dit. Davantage de personnel pourrait être mis en quarantaine, a-t-il déclaré.

 

Même si dans le cas du militaire égyptien et celui de la fille d'un diplomate, les fiascos sont liés à des arrivées par avion,  Le vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan a demandé à l'armée et à d'autres agences de surveiller strictement les frontières terrestres et les usines car des travailleurs migrants illégaux pourraient propager Covid-19 aux Thaïs.

Le porte-parole de Prawit, le lieutenant-général Kongcheep Tantawanich, a déclaré que le vice-Premier ministre avait chargé le commandement des opérations de sécurité intérieure, l'armée, la police et le ministère du Travail de traiter les travailleurs migrants illégaux dans les zones frontalières ainsi qu'à l'intérieur du pays.

Il souhaite également que les travailleurs migrants soient contrôlés.

Kongcheep a déclaré que davantage de travailleurs illégaux avaient été découverts récemment.

L'armée a également été invitée à se coordonner avec les troupes frontalières des pays voisins, en particulier le Myanmar et le Cambodge, pour s'attaquer au problème.

Dans le même temps, la police a reçu l'ordre de s'attaquer aux migrants illégaux et les réseaux les transportant des frontières vers les villes.

 

Tous les derniers sondages, réalisés avant l'affaire du soldat égyptien, indiquent que les Thaïlandais s'opposent au retour des étrangers dans le pays.

Nul doute que les développements récents qui montrent un certain laxisme ne vont pas encourager les Thaïlandais à vouloir revoir des étrangers.

 

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1172552-concern-over-infected-egyptian-soldier-in-rayong-quarantine-–-among-3-new-covid-19-cases/page/3/?tab=comments#comment-15612590

https://forum.thaivisa.com/topic/1172540-prawit-seeks-crackdown-on-illegal-migrants-as-they-could-spread-covid-19/

On nettoie Rayong

e11839c6ca85b31f137ffc4e4a9a7cec.thumb.jpg.0b9d6a727a670e2bd81f8de9a67acaa5.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 09 août 2020 03:35
Sponsors