Le Modérateur

«Pas de favoritisme» dans l’abandon des charges contre l’héritier Red Bull assure les autorités mais la population est en colère

1 message dans ce sujet

Le porte-parole de la police nationale, le colonel Pol Kissana Phathanacharoen, a insisté vendredi 24 juillet sur le fait qu'il n'y avait pas deux poids, deux mesures dans le cas de l'héritier de Red Bull, Vorayuth «Boss» Yoovidhya.

 

Ses remarques sont intervenues après que le Bureau du procureur général a décidé d'abandonner toutes les charges retenues contre Vorayuth dans une affaire de délit de fuite en 2012.

Vorayuth a écrasé un policier à moto avec sa Ferrari à Thonglor, Bangkok et a fui les lieux, traînant le corps de l’officier sur plusieurs dizaines de mètres.

Un comité de la police compétent a déclaré qu'il avait consulté sa propre équipe juridique et n'était pas contre la décision du procureur général.

Le mandat d'arrêt contre Vorayuth sera également révoqué et la police informera Interpol pour lui demander de faire de même. Cela signifie que l'héritier de Red Bull peut rentrer en Thaïlande.

Kissana a déclaré que les autorités concernées avaient traité l'affaire conformément à la loi et qu'il n'y avait pas deux poids, deux mesures. Les procureurs ont demandé aux enquêteurs de fournir des détails sur plusieurs questions et les policiers en charge de l'affaire ont répondu à la demande à chaque fois, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que si la police était en désaccord avec la décision du procureur général, elle devra être fondée sur des preuves et non sur des tendances des réseaux sociaux

Il a également nié les allégations selon lesquelles la police avait favorisé Vorayuth, ajoutant que la police royale thaïlandaise regrettait la perte d'un policier et ne voulait jamais qu'un tel incident se répète.

Kissana a également rejeté les commentaires tels que «les prisons sont réservées aux pauvres».

Vorayuth est le petit-fils de feu Chaleo Yoovidhya, un co-créateur de la boisson énergisante Red Bull, qui a été répertorié comme la troisième personne la plus riche de Thaïlande au moment de sa mort en 2012.

La confiance du public dans les procureurs publics et la police a été ébranlée après que toutes les accusations portées contre Vorayuth "Boss" Yoovidhya dans son affaire de délit de fuite après mort d'homme ont été abandonnées.

Cette décision a suscité l'indignation du public face à l'impunité dont jouissent les riches en Thaïlande, les internautes en colère soulignant que les prisons sont utilisées pour incarcérer les pauvres, tandis que les riches impliqués dans des crimes graves ne voient jamais l'intérieur d'une cellule de prison.

Un activiste a promis de demander à l'agence anti-corruption d'enquêter sur les procureurs et la police qui ont traité l'affaire.

Les raisons de cette décision sont encore inconnues du public et le Bureau du procureur général (BVG) n'a donné aucune explication.

La nouvelle a été annoncée jeudi soir lorsque CNN a rapporté les détails d'une lettre envoyée à l'adresse de M. Vorayuth à Bangkok par le poste de police de Thong Lor qui avait été communiquée à la chaîne américaine.

Selon la lettre, "le procureur général a ordonné l'acquittement de M. Vorayuth Yoovidhya pour tous les chefs d'accusation" et "le commissaire de la police nationale ne s'est pas opposé à l'ordonnance. L'affaire est close".

La nouvelle a immédiatement déclenché la colère du public. Sur Twitter, #BossYoovidhya était le hashtag le plus tendance en Thaïlande avec plus de 200 000 tweets à 20 heures vendredi.

Vorayuth était concerné par de nombreux chefs d'inculpation mais la plupart sont prescrits. Sa stratégie était de rester à l'étranger en attendant les prescriptions.

 

La plus grave accusation, conduite imprudente entraînant la mort, n'aurait été prescrite qu'en 2027, mais elle a maintenant été abandonnée.

https://forum.thaivisa.com/topic/1174646-‘no-double-standards’-in-dropping-of-charges-against-red-bull-heir/

 

800_ea35246153a1e97.jpg.a43dfcd169ac5dd21b5f81528842c42c.jpg.2696983179ad32ad8d7c92df333adca0.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 09 août 2020 03:13
Sponsors