Le Modérateur

La famille Red Bull lâche le fils maudit

1 message dans ce sujet

Huit de ses proches demandant à L'héritier de Red Bull, Vorayuth, de venir défendre son innocence

Huit membres de la famille milliardaire Yoovidhya ont publié mercredi une lettre ouverte exprimant leurs regrets pour la mauvaise gestion présumée du cas de délit de fuite de l'héritier Red Bull Vorayuth Yoovidhya. Ils appellent Vorayuth à dire clairement ce qui s'est passé.

Ils ont présenté des excuses pour un membre de leur famille qui a provoqué la colère, la haine et le ressentiment parmi les citoyens thaïlandais.

Depuis l'accident mortel sur  Sukhumvit en 2012, les huit membres de la famille (oncles) ont affirmé que les très proches (parents) de M. Vorayuth n'avaient jamais discuté de l'affaire ni informé la famille Yoovidhya au sens large.

Ils ont également déclaré qu'ils n'avaient jamais fait de déclarations publiques à ce sujet, par respect pour la famille immédiate de Vorayuth  jusqu'à aujourd'hui. "Maintenant l'impact négatif sur tous les membres de la famille sont devenus si difficiles à supporter que nous devons envoyer cette lettre, à exprimons nos regrets quant à cet incident et confirmons notre respect pour un système judiciaire qui puisse garantir la justice pour tous."

L'impact négatif, outre le nom Yoovidhya qui devient difficile à porter, se réfère à l'appel au boycott de la boisson Red Bull.

Les huit signataires Yoovidhya de la lettre ouverte sont Saipin Pahonyothin, Sakchai, Sutthirat, Jirawat, Panadda, Supreeya, Sravuth et Nutcharee.

Vorayuth est le plus jeune fils de M. Chalerm et de Mme Daranee Yoovidhya. Les deux autres enfants du couple sont Varangkhana et Warit.

M. Chalerm a quatre frères et sœurs, nés de M. Chaleo et de Mme Noklek : Saipin, Sakchai, Angkhana (décédé) et Runda.

https://forum.thaivisa.com/topic/1175347-red-bull-heir-vorayuth-asked-to-come-clean-by-eight-of-his-relatives/

BANGKOK (Reuters) - Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha a déclaré mercredi que son gouvernement veillerait à ce que la justice dans l'affaire Vorayuth liée à l'héritier de la fortune des boissons énergisantes Red Bull soit faite, alors que les citoyens thaïlandais sont furieux à cause de l'abandon des accusations contre lui.

Le Bureau du Procureur général et la police nationale ont abandonné les poursuites pénales contre Vorayuth "Boss" Yoovidhya le mois dernier, sans fournir de raison, suscitant l'indignation du public face à la culture enracinée de l'impunité pour les riches et les bien connectés.

Vorayuth avait manqué huit convocations à comparaître au tribunal en relation avec la mort du policier Wichien Klanprasert, dont le corps avait été traîné sur des dizaines de mètres sous une voiture de sport Ferrari appartenant à Vorayuth, qui avait 27 ans à l'époque.

Les autorités ont émis un mandat d’arrêt cinq ans après l'accident et Vorayuth a ensuite quitté le pays. On ne sait pas où il se trouve actuellement.

Prayuth a déclaré qu'un comité avait été formé pour examiner ce qui avait conduit à l'abandon de l'affaire, mais qu'il n'interférerait pas dans le travail du procureur général, de la police et du tribunal. Le comité dispose de 30 jours pour achever sa tâche.

Ce comité semble s'ajouter à ceux du procureur et de la police.

"Cette affaire intéresse beaucoup les gens et la société, nous devons donc trouver la vérité pour voir où sont les dysfonctionnements", a-t-il déclaré.

"Nous devons résoudre ces problèmes pour garantir la justice dans la société thaïlandaise sans la diviser selon les classes sociales", a-t-il déclaré.

Le bureau du procureur général et la police ont déclaré qu'ils cherchaient également à déterminer ce qui avait conduit à l'abandon de l'affaire.

Vorayuth avait été accusé d'avoir fui les lieux de l'accident. Un chauffeur de la famille a d'abord tenté d'endosser le blâme, mais a ensuite été accusé de faux témoignage.

La police a déclaré que l'affaire contre Vorayuth avait officiellement pris fin et ne pouvait être relancée que si les proches de la victime déposaient l'affaire directement devant un tribunal, ou s'il y avait de nouveaux témoins ou preuves.

--  --  REUTERS

 

imageproxy_php.jpg.ce14f6da92e9f5b6f0f1961f3ad0f389.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 09 août 2020 04:36
Sponsors