Le Modérateur

Les plongeurs détenus à Koh Phangan sont "brisés" et s'attendent à une expulsion

1 message dans ce sujet

suite de cette histoire

 

Koh Phangan: Des plongeurs étrangers "brisés" languissent en prison - attendez-vous à une expulsion

Les deux plongeurs étrangers qui se sont filmés en train de toucher des créatures marines et qui ont posté leurs exploits sur Youtube sont toujours dans les cellules de la police de Koh Phangan et donc pas en prison.

Le Hongrois Attila Ott a déclaré à Thaivisa depuis sa cellule: "Nous sommes totalement brisés".

Bien qu'il ait passé sept ans en Thaïlande et qu'il ait une femme thaïlandaise, Attila a déclaré qu'il s'attendait à être expulsé vers la Hongrie.

Son ami Francesco devrait être expulsé vers l'Italie.

«Ma femme et de nombreux amis apportent de la nourriture», dit-il. "Nous attendons le procès. Nous risquons une forte amende"

Attila, 44 ans, a déclaré à Thaivisa qu'il était arrivé pour la première fois dans le pays il y a 20 ans et qu'il était tombé amoureux du pays, de sa culture et de l'océan.

Il a dit que lui et son ami n'étaient pas des criminels mais "juste stupides". Il a dit qu'ils n'avaient pas eu de condamnations antérieures.

La vidéo montre le duo manipulant des créatures telles que des concombres de mer.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Holothurie

Attila a déclaré qu'il ne se trouvait pas dans une zone protégée tout en admettant que 60% des eaux autour de l'île étaient protégées.

Cela a été contesté par les autorités la semaine dernière.

Suite à la publication sur YouTube qu'ils regrettent désormais, leur cas a attiré l'attention d'un écologiste de l'université de Kaset et du ministre de l'Environnement qui ont exigé une action du département des ressources marines.

Cela a conduit à leur arrestation.

Attila, qui se décrit comme un vidéaste sur Facebook, a déclaré: "Je suis né dans un bain d'eau, pas dans un hôpital, car mes parents pensaient que les gens devaient interagir avec la nature à un niveau plus élevé, cela renforce le système immunitaire. Je suis en symbiose avec la nature.

Toute Ma vie, j'ai ramassé les ordures dans la forêt, sur la plage et sous l'eau. Je veux réveiller les gens avec des vidéos passionnantes pour qu'ils arrêtent de polluer la nature. S'ils embrassent un arbre, sentent une fleur, jouent avec un crabe sur la plage ou nagent et jouent avec un concombre de mer, cela aide à protéger la nature ».

La semaine dernière, l'Immigration a déclaré que les deux hommes avaient été autorisés à rester en Thaïlande en raison de l '«amnistie des visas» accordée aux étrangers incapables de voyager en raison du COVID-19. Cependant, cette autorisation serait révoquée suite à leurs arrestations pour avoir plongé et dérangé la faune dans les eaux protégées.

Dans ce genre de cas, les criminels ou plutôt les contrevenants sont condamnés à 100 000 bahts d'amende et sont expulsés. Si cela devait arriver à ces deux hommes, on ne sait s'ils seront blacklisté. A moins que leur avocat puisse faire valoir leur point de vue et prouver leur attachement à la faune thaïlandaise.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1181690-koh-phangan-broken-foreign-divers-languishing-in-jail-expect-deportation/

800_b3cc4146ac8b549-1.jpg.e38af30403395eb28c737658208e2459.jpg.56f35cab858dacd4014286fed8f30c59.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 septembre 2020 03:44
Sponsors