Le Modérateur

Encore des migrants qui se plaignent d'avoir été floués par des Thaïlandais véreux

1 message dans ce sujet

"Rien à voir ici" - la presse est exclue et les migrants ont été invités à rentrer chez eux après la descente de 400 étrangers au commissariat dans le cadre d'un conflit lié au visa

Quatre cents travailleurs migrants - pour la plupart des Cambodgiens travaillant dans la même entreprise dans la zone industrielle de Lak Chai Muang Yang à Rayong - sont descendus au poste de police de Samnak Thong pour demander justice.

Ils affirment avoir payé 15 000 bahts chacun à un agent des visas mais attendent depuis près d'un an leur visa.

En outre, ils allèguent qu'ils doivent payer 250 bahts par mois sur leur salaire pour "corruption" à la police car ils n'ont pas les papiers à jour. La police reçoit donc 100 000 bahts par mois.

Les ouvriers furieux ont rencontré le numéro deux du commissariat Pol Lt-Col Manoon Charoensri qui a tenu à exclure la presse en disant qu' "il n'y a rien à voir ici".

Un représentant de l'agent des visas a été convoqué. Le nom d'agence et de l'entreprise où les travailleurs sont employés n'a pas été révélé.

L'agent des visas s'est contenté de marmonner au sujet de Covid-19 et la fermeture des frontières rendant la délivrance de visas impossible.

Chuan, représentant les travailleurs, a déclaré que la plupart d'entre eux étaient en Thaïlande depuis des années et avaient payé 15 000 bahts (ou 18 000 bahts dans certains cas) pour prolonger leurs visas il y a près d'un an.

Mais ils n'ont toujours pas le tampon.

Chaque fois que le jour de paie arrive, il a déclaré que chaque employé avait 250 bahts prélevés sur son salaire "à titre de paiement à la police" parce que son visa n'avait pas encore été renouvelé.

La police a dit aux manifestants de rentrer chez eux. La police a confirmé qu'elle n'avait rien fait pour eux ont déclaré les médias thaïlandais qui ont noté que les Cambodgiens se sont dispersés dans la tristesse.

Thaivisa note que l'expression «rien à voir ici» est souvent utilisée quand, au contraire, il y a tout à voir.

Thaivisa en français rappelle que les migrants font tourner le pays mais qu'il paie un lourd tribu, au sens propre comme au sens figuré. Il arrive souvent qu'un migrant qui vient se plaindre d'un Thaïlandais au commissariat est harcelé par la police et repart sans que sa plainte soit enregistrée.

https://forum.thaivisa.com/topic/1181974-nothing-to-see-here-press-excluded-migrants-told-to-go-home-after-400-descend on-police-station-in-visa-dispute/

4pm.jpg.c0dac89d49ab4ff536c0353c33ed4c50.jpg.62810aed1b1e6c4c76931f373d3b911e.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 septembre 2020 02:17
Sponsors