Le Modérateur

Prolongation des Visas de tourisme : l'immigration siffle la fin de la récré et fait les gros yeux

1 message dans ce sujet

Les étrangers en Thaïlande risquent des amendes et des peines de prison pour overstay, alors que l'amnistie des visas prend fin

L'immigration thaïlandaise met en garde les étrangers en Thaïlande : ils doivent s'assurer que leur visa est en règle avant la fin de l'amnistie des visas.

Les étrangers bloqués en Thaïlande à cause de COVID-19 ont jusqu'au 26 septembre pour renouveler leur visa ou quitter le pays.

Toute personne se trouvant en Thaïlande avec un visa expiré à partir du 27 septembre sera soumise aux sanctions prévues pour overstay, a averti l'Immigration.

Alors que la Thaïlande est entrée en confinement en mars, le gouvernement thaïlandais a annoncé une amnistie de visa pour les étrangers laissés en plan dans le pays. L'amnistie a ensuite été prolongée jusqu'au 26 septembre.

Alors que la plupart des touristes étrangers bloqués en Thaïlande sont depuis rentrés chez eux, l'Immigration a déclaré qu'il y avait encore 150 000 étrangers en Thaïlande avec des visas de tourisme.

Les étrangers en overstay en Thaïlande sont passibles d'amendes et même d'une éventuelle peine de prison. Cependant, on voit mal le régime emprisonner des milliers d'étrangers dans des prisons déjà surchargées.

Les étrangers sont également susceptibles d'être expulsés et pourraient être mis sur la liste noire des personnes ne pouvant pas revenir en Thaïlande pendant une période pouvant aller jusqu'à 10 ans, en fonction de la durée de leur overstay. Vous trouverez ci-dessous des informations sur les sanctions prévues par la Thaïlande en cas d'overstay.

La situation est sérieuse, la preuve en est que le Phuket News a rapporté que l'immigration de Phuket a été "submergée" lundi par les étrangers qui tentent de prolonger leur autorisation de séjour dans le pays.

Il faut reconnaître que l'Immigration a conseillé aux étrangers d'effectuer la démarche début septembre et surtout pas durant la dernière semaine.

Rappelons que la fin de l'amnistie des visas ne s'applique pas seulement aux touristes.

Les expatriés qui vivent en Thaïlande avec des extensions de séjour de longue durée basées sur le mariage, la retraite ou le fait d'être parent d'un enfant thaïlandais doivent également s'assurer que leur visa NON-IM est en règle s'ils avaient reporté la démarche de  leur extension pendant la période d'amnistie.

Sanctions en cas de dépassement de la durée de séjour en Thaïlande

L'amende pour dépassement est de 500 bahts par jour, jusqu'à un maximum de 20 000 bahts.

Dans le cas d'un étranger qui se rend aux autorités

Dépassement de 90 jours = 1 an d'interdiction de séjour en Thaïlande

Dépassement d' 1 an = interdiction de 3 ans en Thaïlande

Dépassement supérieur à 3 ans = interdiction de 5 ans en Thaïlande

Dépassement supérieur à 5 ans = interdiction de 10 ans en Thaïlande

 

Dans le cas d'un étranger en overstay qui est arrêté :

Dépassement de la durée de séjour autorisée jusqu'à 1 an = interdiction de séjour de 5 ans en Thaïlande

Séjour supérieur à 1 an = interdiction de 10 ans en Thaïlande

https://forum.thaivisa.com/topic/1183705-foreigners-in-thailand-face-fines-and-jail-for-overstaying-as-visa-amnesty-ends/

thai-immigraiton-reuters.png.48a5abd01c9e08bfe27d5a9ebad3e10a.png.e113d193dd8a9518e77d4a33789f6ff7.png

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 02 juillet 2022 12:27
Sponsors