Le Modérateur

L'emprisonnement d'un client étranger mécontent d'un hôtel de Koh Chang. Suite

1 message dans ce sujet

suite de cette histoire

 

Selon l'AFP, Wesley Barnes a écrit un certain nombre de critiques sur TripAdvisor et d'autres sites web concernant le Sea View Resort.

L'hôtel a déposé une plainte auprès de la police locale, affirmant que ces critiques "nuisent à la réputation de l'hôtel".

Les critiques négatives portaient sur une dispute que M. Barnes aurait eue avec le personnel concernant le paiement d'un droit de bouchon pour l'alcool qu'il avait apporté de l'extérieur à l'hôtel.

On voulait lui faire payer 500 bahts pour le droit de bouchon d'une bouteille de whisky. Il s'est plaint à la direction et a finalement obtenu gain de cause.

Cet établissement possède un certain confort puisque la nuit y coûte 6000 bahts.

M. Barnes a été arrêté à la suite de commentaires négatifs et risque jusqu'à deux ans de prison en raison des lois strictes de la Thaïlande en matière de diffamation.

L'hôtel a déclaré avoir pris des mesures après que M. Barnes a publié de multiples critiques négatives sur différents sites pendant plusieurs semaines.

L'hôtel a déclaré qu'il ne poursuivait pas M. Barnes pour "une seule mauvaise critique" et a accusé l'Américain d'avoir fabriqué des histoires et publié des commentaires qui "pourraient induire les lecteurs en erreur en les amenant à associer notre propriété au Coronavirus".

L'hôtel a déclaré que M. Barnes avait fait ces commentaires avec des "intentions diffamatoires évidentes".

"Nous avons choisi de déposer une plainte pour le dissuader de continuer car nous avons compris qu'il ne cesserait pas ses critiques négatives.", a déclaré l'hôtel à l'AFP.

M. Barnes risque maintenant jusqu'à deux ans de prison et/ou une amende pouvant aller jusqu'à 200 000 bahts

M. Barnes a répondu à la réponse en expliquant qu'il a bien été emprisonné.

Il écrit que la police de l'immigration est venue l'appréhender sur son lieu de travail à Bangkok et qu'il a été mené au tribunal de Koh Chang (Trat ?) un vendredi soir. Comme il n'avait pas les 100 000 bahts nécessaire à la caution, il a été incarcéré avec 1500 autres détenus pendant le week end.

On peut se demander comment il se fait qu'il ait été appréhendé justement un vendredi après midi.

Il sera jugé et risque effectivement deux ans de prison.

Dans les faits, la sentence dépendra de deux facteurs : la puissance du plaignant et l'image que la Thaïlande veut envoyer au monde.

L’établissement appartiendrait à une "personne influente" de l’île.

Quant à l'image que la Thaïlande veut donner au monde : emprisonner les clients qui se répandent sur les réseaux sociaux n'est pas le meilleur moyen d'attirer les VIP extrêmement exigeants sur les prestations. Par ailleurs, pour embastiller les touristes indélicats, il faudra construire de nouvelles prisons.

Tripadvisor n'accepte plus aucun commentaire pour cet établissement.

Les touristes doivent attendre d'être rentrés dans leur pays pour commenter et ceux qui vivent en Thaïlande doivent se soumettre à l'autocensure.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1184595-american-expat-charged-with-defamation-after-leaving-multiple-negative-reviews-online/

kch.JPG.42a0ae49fe28f42fd5b1dcceb16c8f89.jpg.085c65581aee21c7c4fbb38fd8ee3daf.jpg.31f366eafc99e7c3e51af46637c9d250.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 juin 2022 10:49
Sponsors