Le Modérateur

L'hôtel de Koh Chang cherche à négocier un accord avec un client menacé de prison à cause de commentaires négatifs

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire

 

BANGKOK (Reuters) - Un hôtel thaïlandais va négocier avec un client américain qui risque jusqu'à cinq ans de prison. L'hôtel a déposé une plainte pénale contre lui pour des critiques négatives en ligne, ont déclaré les deux parties jeudi.

L'affaire impliquant l'hôtel Sea View Koh Chang et l'enseignant américain Wesley Barnes a attiré l'attention sur les lois thaïlandaises sur la diffamation et les crimes informatiques, qui, selon les militants des droits de l'homme, sont beaucoup trop sévères.

Le Sea View Koh Chang a déclaré dans un e-mail que la médiation avait été fixée au 8 octobre avec Barnes, qui travaille en Thaïlande.

"Il semble que l'hôtel soit prêt à régler l'affaire", a déclaré Barnes dans un message à Reuters. "Je les rencontrerai la semaine prochaine pour, espérons-le, mettre fin à cette affaire une fois pour toutes. Ce serait merveilleux d'avoir tout ça derrière nous."

La police a déclaré que Sea View Koh Chang avait déposé une plainte en août après que Barnes a publié ce que l'hôtel a décrit comme des "critiques fausses et diffamatoires" sur TripAdvisor et Google à la suite d'une dispute à propos d'un droit de bouchon de 500 baht (13 €).

L'hôtel a déclaré qu'il avait signalé les critiques à Tripadvisor et que certaines d'entre elles avaient été supprimées par l'administrateur du site.

Barnes a été arrêté le 12 septembre et libéré deux jours plus tard après avoir payé sa caution et avoir effectivement passé deux jours dans une prison thaïlandaise, a déclaré la police de l'île.

En vertu des lois thaïlandaises sur la diffamation et les crimes informatiques, il pourrait être condamné à une amende allant jusqu'à 100 000 bahts (2700 € ) ainsi qu'à une peine de prison.

Barnes a défendu les critiques qu'il avait publiées, affirmant que le service avait été mauvais et que le gérant du restaurant était agressif. Il a déclaré que Tripadvisor n'avait pas publié certains de ses commentaires.

Tripadvisor a temporairement suspendu la publication des critiques de cet hôtel.

Le site a déclaré qu'il enquêtait sur l'incident avec l'ambassade des États-Unis en Thaïlande.

"Tripadvisor est opposé à l'idée qu'un voyageur puisse être poursuivi pour avoir exprimé des opinions", lit-on dans un e-mail envoyé à Reuters.
 

- -   REUTERS   - -

Comme l'expliquait hier Thaivisa en anglais, la victime de cette affaire ridicule, c'est le tourisme en Thaïlande. Alors que l'offre est largement supérieure à la demande dans le monde, les touristes vont choisir des pays sans souci, c'est à dire sans risque de finir en prison si l'on dénigre un hôtel, sans bracelet électronique, sans procédure compliquée pour entrer, sans besoin d'un certificat spécifique de son assurance, etc.

Par ailleurs, on est là typiquement dans un cas d'effet Streisand. Si l'hôtel n'avait rien dit, les commentaires de M Barnes seraient passés inaperçus mais maintenant, on sait qu'il vaut mieux éviter (de critiquer) cet hôtel.

Pour finir, les lecteurs de Tripadvisor ne sont pas des imbéciles et ils savent bien que si un hôtel a un différend avec UN client, il ne faut pas en tenir compte car c'est inévitable C'est la tendance générale qui compte.

 

1_17023_02.jpg.94da4fb2a61c0347bde354715d1c560a.jpg.28a05e15c90e8a29134d7eeab048fea5.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 30 juin 2022 18:06
Sponsors