Le Modérateur

Les six Thaïlandaises entrées dans le pays en fraude sont toutes positives à Covid et ont été en contact avec beaucoup de monde

1 message dans ce sujet

Les six Thaïlandaises qui se sont faufilées depuis le Myanmar sont testées positives pour Covid-19

Lors d'un point de presse organisé par le ministère de la Santé publique sur l'épidémie de Covid-19, le Dr Sophon Iamsirithaworn du Département du contrôle des maladies, a déclaré que six cas supplémentaires avaient été détectés parmi des personnes qui se sont faufilées en Thaïlande via le district de Mae Sai à Chiang Rai.

Une résidente de Phayao âgée de 28 ans qui est allée travailler dans un "lieu de divertissement" à Tachilek, Myanmar au début du mois de novembre, est entrée illégalement dans le pays le 27 novembre avec un ressortissant du Myanmar. Une moto est venue la chercher à la frontière pour l'emmener à la gare routière de Mae Sai à 15 heures, elle s'est rendue à Phayao. Là elle a pris un taxi pour se rendre au Big C à 18 heures, près de chez elle.

Elle sort à nouveau le 28 novembre à 21h pour dîner, portant un masque tout le temps.

Le 29 novembre, son petit ami l'accompagne dans un "beer garden" Singha. Ils garent leur voiture à 20h et s'assoient, mais ne s'approchent pas de la scène. Ils rentrent ensuite chez eux à 23 heures, avant de se diriger vers le centre-ville et de s'enregistrer au Hop Inn à 4 heures du matin. Plus tard le même jour, ils se rendent à Chiang Mai.

Le 30 novembre à 17 heures, la femme se rend dans un hôpital privé de Chiang Mai pour être testée pour Covid-19.

Ils décident alors de retourner à Phayao la même nuit et elle est admise à l'hôpital de Phayao. Les résultats de l'hôpital privé de Chiang Mai le 1er décembre confirment qu'elle est infectée, tout comme un test effectué à l'hôpital de Phayao le même jour.

 

Une Thaïlandaise de 21 ans entre illégalement en Thaïlande le 28 novembre.

Une Thaïlandaise de 25 ans entre en Thaïlande le 28 novembre avec la jeune femme de 21 ans ci-dessus. Après son arrivée à l'aéroport de Don Mueang le même jour, elle prend un vol pour Phichit pour rejoindre un autre ami. Ils vont dîner au Bird Bar à Phichit avec trois autres amis. Aucun d'eux ne porte de masque.

Entre le 29 et le 30 novembre, cette femme dîne à la fois au Bird Bar et au Crocodile Pub.

Elle est arrêtée le 1er décembre après que son amie a été testée positive. Elle est emmenée dans un centre de quarantaine local, où elle est également testée positive.

 

Une Thaïlandaise de 36 ans qui était au Myanmar depuis le 3 novembre et qui a visité le même lieu de divertissement les 23 et 24 novembre développe des symptômes de Covid-19 le 26 novembre. Elle soigne sa toux, son nez qui coule et ses courbatures avec des médicaments en vente libre, et est aidée par un Birman à se faufiler en Thaïlande, province de Chiang Mai le 29 novembre.

Elle se rend ensuite à l’aéroport de Chiang Mai dans la voiture d’un ami, portant un masque en permanence, et prend un vol Thai Lion Air à 10 h 40 pour atterrir à l’aéroport Don Mueang de Bangkok à midi le même jour.

Elle prend ensuite un taxi pour la gare routière de Mo Chit, où elle prend un van pour le grand magasin Big C à Ratchaburi. Elle se rend ensuite dans un hôpital privé après avoir appris d'un ami au Myanmar qu'une personne de son groupe avait été infectée. Elle est ensuite transférée à l'hôpital public de Ratchaburi et confirmée positive le 2 décembre.

 

Deux femmes, âgées de 23 et 35 ans, qui auraient travaillé dans le district de Tachilek au Myanmar avec une femme qui s'était faufilée dans la province de Chiang Mai le 24 novembre, ont été testées positives mais asymptomatiques. Le duo était entré illégalement en Thaïlande via Chiang Mai. Les deux femmes étaient rentrées chez elles dans le district de Mae Sot dans la province de Tak le 26 novembre. Elles ont décidé de passer un test après avoir appris que leur amie était infectée.

 

Après avoir pris connaissance des cas ci-dessus, le ministère de la Santé publique a appelé les gens à cesser de se faufiler dans le pays de cette manière, car le gouvernement fournit des installations de quarantaine gratuites ainsi que de la nourriture. Les personnes entrant illégalement dans le pays sont encouragées à se présenter pour un test.

Le ministère a confirmé qu'il n'y a pas de transmissions locales, pour l'instant, mais estime que des mesures doivent être en place pour réduire le risque.

On ne sait pas combien de Thaïlandais passent les frontières en fraude. Les autorités chassent, en priorité, les étrangers.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1194957-all-six-thai-women-who-sneaked-in-from-myanmar-test-positive-for-covid-19/

 

800_380dda40cc5858d.jpg.27851d89768785b772648c62728ae194.jpg.c680f7fa318ce6e74adb22e7b47cccb4.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 15 avril 2021 11:37
Sponsors