Le Modérateur

La députée A. GENETET dépose une proposition de loi contre les dérives du volontourisme

1 message dans ce sujet

A l’occasion de la Journée internationale du volontariat, la députée LREM Anne GENETET dépose une proposition de loi contre les dérives du “volontourisme” et pour un volontariat international responsable

 

Paris, le vendredi 4 décembre 2020

 

Au terme d’un travail de concertation avec des acteurs du volontariat et du tourisme, la députée des Français de l’étranger veut promouvoir un volontariat international responsable et solidaire, et prévenir juridiquement certaines dérives liées au “volontourisme”.

 

A l’occasion de la Journée internationale du volontariat (5 décembre) et après un travail de fond concerté notamment avec la plateforme France Volontaires et les acteurs du tourisme, de la solidarité internationale et du volontariat, la députée LREM Anne GENETET dépose une proposition de loi pour lutter contre certaines dérives liées au “volontourisme” et promouvoir un volontariat international responsable.

Chaque année, des milliers de Français et Françaises s’engagent dans des missions de volontariat afin d’apporter leur contribution à des actions de solidarité à l’international et de vivre une expérience transformatrice dans leur parcours aussi bien personnel que professionnel. Face à l’engouement pour ces expériences à l’international, et devant un nombre limité d’opportunités, des alternatives se développent. Des organisations peu scrupuleuses n’hésitent pas à exploiter le filon dans une logique commerciale et proposent des séjours payants dont le modèle économique repose sur les profits tirés du désir d’engagement des individus, bien souvent au détriment de l’intérêt général et des populations. Ces projets n’ont au mieux aucun impact sur le terrain, au pire des effets néfastes sur les communautés et les participants eux-mêmes.

Il s’agit du phénomène du “volontourisme”, néologisme formé des mots “volontariat” et “tourisme”, qui n’a cessé de se développer depuis les années 2000. C’est ce que la députée a pu constater dans plusieurs des 49 pays qui composent sa circonscription, notamment en Asie. Les situations préoccupantes qu’elle a pu observer l’ont convaincue de la nécessité de faire évoluer la loi.

Cosignée par plusieurs collègues membres des commissions des Affaires étrangères et de la Défense de l’Assemblée nationale, la proposition de loi de la députée de la 11e circonscription des Français établis hors de France vise à lutter contre certaines dérives liées au “volontourisme” et à promouvoir un volontariat international responsable, ayant un impact positif et répondant à des principes de qualité. Le texte a pour objectifs d’encadrer les pratiques des différents acteurs, en renforçant les mesures de protection des personnes vulnérables dont les mineurs, en veillant au respect des obligations internationales de la France en faveur des droits humains, notamment celles inscrites dans la Convention internationale des droits de l’enfant, ainsi qu’en reconnaissant le rôle de France Volontaires et de ses membres dans le développement et la promotion d’un volontariat international de qualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 26 janvier 2021 07:05
Sponsors