Le Modérateur

Un Néerlandais de Phuket à l’origine d'une Pyramide de Ponzi arrêté alors qu'il prenait l'avion pour fuir le pays

1 message dans ce sujet

PHUKET: La police demande à toutes les personnes qui ont été victimes de l’escroquerie lancée via l’application «Shopping Mall» de déclarer combien d’argent elles ont perdu. La police pense que plus de 1000 personnes à Phuket et à Koh Samui ont été dupées.

L'appel aux victimes a été lancé alors que la police a annoncé l'arrestation d'un ressortissant néerlandais possiblement à l'origine de l'arnaque.

Le Néerlandais, que la police appelle «M. Wesley», a été placé en garde à vue à l'aéroport de Suvarnabhumi à Bangkok jeudi soir (11 février), a déclaré le lieutenant-général Kanchai Khlaikhleung du Bureau d'enquête sur la cybercriminalité (CCIB).

«M. Wesley» était avec sa femme et sa fille finlandaises lors de son arrestation, a expliqué le lieutenant général Kanchai lors d’une conférence de presse tenue au siège de la police royale thaïlandaise à Bangkok lundi 15 février.

«Le programme comptaient 30 « groupes » appelés« All Star »avec environ 500 membres dans chaque groupe. Chaque membre devait investir au moins 1 000 bahts. Certaines personnes avaient investi 200 000 baht », a déclaré le lieutenant général Kanchai.

«À ce stade, environ 1 000 personnes se sont identifiées comme victimes. Beaucoup sont arrivées en larmes, car elles avaient investi toutes leurs économies », a-t-il ajouté.

«La plupart des victimes vivent à Phuket et à Koh Samui. Certaines comprenaient bien comment le système fonctionnait (sic !), certaines voulaient juste essayer mais certaines n'avaient aucune idée qu'il s'agissait d'une pyramide de Ponzi », a-t-il déclaré.

«Chaque jour, il y avait des échanges via l'application, et tout le monde était intéressé et satisfait», a expliqué le Lt Gen Kanchai.

Pour mémoire, dans une pyramide de Ponzi, tout le monde est satisfait jusqu'au jour où son créateur ne peut / veut plus donner de gros revenus aux investisseurs et disparaît. Alors, tout le monde perd tout.

«M. Wesley a créé l'application. Les inscriptions au programme ont été ouvertes en octobre de l'année dernière », a-t-il déclaré.

«Tout l'argent investi dans le programme avait été transféré sur 44 comptes dans quatre banques d'un pays voisin», a-t-il ajouté.

Le tribunal provincial de Phuket a émis un mandat d’arrêt contre «M. Wesly» le 11 février, a-t-il ajouté.

«L'homme, sa femme et son enfant étaient sur le point de fuir le pays, justement le 11 février. S'ils avaient pu quitter le pays, ils auraient retrouvé les 100 millions de baht déjà transférés dans les banques d'un pays voisin », a noté le Lt Gen Kanchai.

«Nous avons coopéré avec les agents d'immigration pour garder un œil sur eux après qu'ils ont pris un vol de Phuket pour Bangkok, le 9. », a expliqué le Lt Gen Kanchai.

«Ils attendaient de prendre un vol de KLM. L'homme savait bien qu'il était observé, alors il a laissé sa femme et son enfant s'enregistrer d'abord pour le vol », a-t-il ajouté.

«Comme l'épouse et l'enfant figuraient sur la liste de surveillance de l'immigration, lorsqu'ils se sont enregistrés, les agents ont immédiatement su qu'ils fuyaient le pays. Alors les agents d'immigration ont fini par arrêter toute la famille. », a déclaré le lieutenant général Kanchai.

Un autre officier à la conférence de presse a expliqué que le Néerlandais vivait à Kathu, à Phuket.

«Ensuite, lui et sa femme et sa fille finlandaises se sont envolés pour Bangkok le 9 février», a déclaré l'officier.

«Ils sont venus à l'aéroport de Suvarnabhumi le 11 février afin de prendre un vol KLM pour les Pays-Bas», a-t-il ajouté.

«Nous avons vérifié les informations de vol, puis nous nous sommes installés à l'aéroport pour l'attendre et l'arrêter. Ensuite nous l'avons ramené à Phuket », a expliqué l'officier.

Le Néerlandais arrêté n'est que la pointe de l'iceberg, a noté l'officier.

"Le Néerlandais était l'administrateur principal [de l'application" Shopping Mall "], mais il y avait environ 40 autres administrateurs au total", a-t-il déclaré.

La police recherche maintenant les autres administrateurs, a-t-il ajouté.

Le lieutenant général Kanchai a exhorté toutes les victimes à remplir un formulaire Google pour donner les détails concernant leurs pertes.

«Une fois que nous aurons reçu vos informations, les agents vous appelleront pour prendre rendez-vous dans le poste de police local», a-t-il ajouté.

Kanchai a terminé en rappelant à tout le monde de se méfier des pyramides de Ponzi tellement fréquentes dans le monde et en particulier en Thaïlande.

https://forum.thaivisa.com/topic/1206195-dutchman-from-phuket-arrested-for-‘shopping-mall’-app-scam/

 

1613388616_1-org.jpg.dab8251b1760344b0dca85f5ff8f5c5a.jpg.c8aa86138dc9914caf0d6f3f96f6cb03.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 02 décembre 2021 23:06
Sponsors