Le Modérateur

Prayut a reçu le ministre des affaires étrangères de la junte birmane mais n'endosse pas le coup d'état

1 message dans ce sujet

Prayut a reçu le ministre des affaires étrangères de la junte birmane mais n'endosse pas le coup d'état au Myanmar

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré que sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères du Myanmar mercredi ne constituait pas une approbation du coup d'État militaire dans le pays voisin.

D'ailleurs, Il n'a pas utilisé le terme de coup d'État militaire, mais répondait apparemment aux critiques concernant la réunion qui semble laisser penser que la Thaïlande reconnaît comme légal le gouvernement de la junte birmane ou, pour le moins, le ministre des affaires étrangères.

"J'ai répondu une demande de visite de courtoisie dans le cadre des relations internationales. Cela ne veut pas dire que j'approuve quoi que ce soit", a déclaré le Premier ministre, ajoutant qu'il avait rencontré le ministre indonésien des Affaires étrangères Retno Marsudi peu avant Wunna Maung Lwin du Myanmar. .

Les développements politiques au Myanmar ont été au menu de la rencontre, de même que des questions telles que l'entrée illégale ainsi que la propagation de Covid-19, a déclaré le général Prayut.

La politique du Myanmar est une question intérieure et chaque pays a des problèmes différents, a-t-il déclaré.
"Cela ne signifie pas que la Thaïlande doit accepter ou rejeter quoi que ce soit", a-t-il déclaré en soulignant la position de non ingérence de l'Asean.

Il a nié que la Thaïlande et l'Indonésie agiraient en tant que médiateurs dans les affaires intérieures du Myanmar, affirmant que l'Asean pouvait assumer ce rôle.

Si les investisseurs de nombreux pays devaient quitté la Birmanie au cas où elle se retrouve au ban des nations, certains hommes d'affaires Thaïlandais et Chinois pourraient en profiter.

Par ailleurs, le général Prayut Chan-o-cha est lui-même arrivé au pouvoir en Thaïlande après avoir fomenté un coup d'état militaire en 2014.

L'expression coup d'état, que le général premier ministre thaïlandais n'a pas employée, est interdite au Myanmar. La junte militaire qui a fomenté ce coup d'état parle de remaniement ministériel.

EvEeRKMVgAUF__q.jpg.c0794ee56a4c9e7b6a4dcdbde81359b7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 15 avril 2021 12:45
Sponsors