Le Modérateur

Un hôpital thaïlandais refuse de rendre le corps d'un Britannique décédé à sa famille

1 message dans ce sujet

Anecdotique mais intéressant car cela peut arriver à tout le monde.

Une Britannique dont le beau-père est décédé en Thaïlande il y a deux semaines a déclaré que l'hôpital ne rendait pas son corps à cause d'une confusion sur les numéros de passeport.

David Donoghue, 75 ans, qui a pris sa retraite à Phuket il y a 15 ans, sera incinéré anonymement dans une "crémation de masse" à l'hôpital mercredi si le problème ne peut être résolu, avec impossibilité de récupérer des cendres.

Gemma Swift a déclaré qu'elle «suppliait» le personnel de l'ambassade du Royaume Uni en Thaïlande de résoudre un «problème purement administratif»

M. Donoghue, qui vivait à Bury dans le Grand Manchester avant d'émigrer, souffrait de la maladie pulmonaire BPCO.

Il a été emmené dans un hôpital thaïlandais en ambulance mais avait un passeport périmé sur lui alors que son passeport valide se trouvait chez lui.

Mme Swift, d'Abergele, dans le comté de Conwy, a déclaré que M. Donoghue était décédé à l'hôpital le 15 février.
Cependant, les documents de l'ambassade britannique nécessaires pour obtenir la remise de son corps indiquent le numéro de son passeport actuel.

Parce que les deux numéros ne correspondent pas, son corps est bloqué à l'hôpital.

Swift, 37 ans, a déclaré que c'était quelque chose qui pouvait facilement être corrigé et que la situation était "horrible" pour la famille.

"L'ambassade britannique à Bangkok a dit ne pas être en mesure de changer la lettre", a-t-elle déclaré à la BBC.

"Les fonctionnaires ont dit qu'ils ne réémettraient pas de lettre avec le numéro de passeport qu'il avait à l'hôpital avec lui."

Elle a déclaré que le plan était d'organiser des funérailles pour lui en Thaïlande, de ramener ses cendres au Royaume-Uni et que sa famille retournerait plus tard en Thaïlande pour disperser ses cendres, comme il le souhaitait.

Aucun membre de la famille n'a pu se rendre en Thaïlande pour être avec M. Donoghue lors de ses derniers jours, et personne n'a le temps de venir résoudre le problème administratif en raison de la quarantaine Covid de 14 jours imposée en Thaïlande.

'Droit de l'homme fondamental'

Mme Swift a déclaré qu'elle et le reste de la famille se sentaient impuissants à essayer de résoudre la situation à 6000 kilomètres de là.

"Je pensais que c'était un droit humain fondamental de pouvoir offrir des funérailles à quelqu'un et j'accepte qu'il y aura toujours des formalités administratives ... mais s'il vous plaît, envoyez une lettre et c'est tout."

Elle a déclaré qu'avant Covid-19, les membres de la famille se rendaient régulièrement à Phuket pour rendre visite à M. Donoghue, qui travaillait auparavant pour la police touristique thaïlandaise.

"C'était difficile de savoir qu'aucun de nous ne pouvait être à son chevet", a déclaré Mme Swift.

"Cela en soi a été déchirant, et maintenant nous découvrons que nous ne pouvons pas lui donner de funérailles, ou récupérer ses cendres, c'est tout simplement horrible", a déclaré Mme Swift.

Un porte-parole du Bureau des Affaires étrangères (britannique) a déclaré: «Nous assistons la famille d'un Britannique après sa mort en Thaïlande et nos pensées les accompagnent en cette période extrêmement difficile.

"Notre personnel est en contact avec l'hôpital local pour aider sa famille à obtenir les documents nécessaires pour s'assurer que son corps est traité conformément à leurs souhaits."

On espère que les ambassades francophones font preuve de plus d'humanité dans un cas comme celui-ci.

https://forum.thaivisa.com/topic/1207966-passport-error-keeps-mans-body-at-thai-hospital/

pkt.jpg.03b94ea993747cbd8f007771bc31c323.jpg.c7c4eeaab2b3fe3e59f2c5bf8982fefa.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 17 avril 2021 10:25
Sponsors