Le Modérateur

L'armée thaïlandaise nie avoir fourni du riz aux forces de la junte birmane

1 message dans ce sujet

BANGKOK (Reuters) - L’armée thaïlandaise a nié avoir fourni du riz aux unités des forces armées du Myanmar et a déclaré samedi que toute nourriture envoyée au-delà de la frontière faisait partie du commerce normal.

L'armée du Myanmar fait face à une condamnation internationale pour le coup d'État du 1er février et les répressions sanglantes au cours desquelles près de 250 personnes ont été tuées.

La Thaïlande s'est déclarée préoccupée par l'effusion de sang.

L'aide directe thaïlandaise à l'armée birmane susciterait probablement les critiques du monde entier.

Les médias thaïlandais ont rapporté que l'armée thaïlandaise avait fourni 700 sacs de riz aux unités de l'armée birmane à la frontière orientale du Myanmar, citant un responsable de la sécurité non identifié. Ce dernier affirme que "c'était sur les ordres du gouvernement thaïlandais".

"L'armée thaïlandaise ne fournit pas l'armée du Myanmar et il n'y a eu aucun contact de l'armée du Myanmar pour demander de l'aide parce qu'ils ont leur honneur" (sic !), a déclaré le général Amnat Srimak, commandant de la Force de Naresuan, dans un communiqué.

"Je pense qu'il s'agit d'un commerce régulier transfrontalier", a déclaré Amnat. "Nous ne bloquons pas la livraison si elle n'est pas contraire à la loi et qu'elle suit les procédures douanières."

On comprend donc que l'armée thaïlandaise ne bloque pas l'approvisionnement d'une armée putschiste.

Le gouvernement thaïlandais n'a pas répondu à une demande de commentaires de Reuters. L’armée du Myanmar n’a pas répondu non plus.

Les médias thaïlandais ont déclaré que les unités de l'armée birmane approvisionnées près de la frontière avaient été coupées de leurs bases par les forces de l'Union nationale karen (KNU), un groupe d'insurgés appartenant à une minorité ethnique qui avait accepté un cessez-le-feu avec le gouvernement du Myanmar en 2012.

Il est donc plus simple pour l'armée birmane d'acheter le riz au plus près, soit en Thaïlande, plutôt que dans une ville birmane éloignée.

Un porte-parole de KNU a refusé de commenter. Le KNU a apporté son soutien au mouvement démocratique du Myanmar et a condamné le coup d'État et la répression de l'armée.

Les médias thaïlandais ont montré des images de ce qui semblait être des sacs de riz chargés dans des camions à la frontière. Des photos vues par Reuters montrent des hommes, certains en uniforme de camouflage, traversant la frontière.

Les déplacements entre la Thaïlande et le Myanmar ont été sévèrement limités depuis l'éclosion de la pandémie de coronavirus, avec un commerce limité. Des locaux ont déclaré à un journaliste de Reuters que le passage à niveau montré sur les photos n'était pas une route commerciale normale.

 

pendant ce temps là à Hlaing Township  Yangon,

2021-03-20T135415Z_1_LYNXMPEH2J08Z_RTROPTP_4_MYANMAR-POLITICS-THAILAND.JPG.2c6b21ab8a7fb3968252e6d0de5b5115.JPG.f82a9a2f40b4919326f33d0cbff1cc76.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 23 septembre 2021 02:55
Sponsors